À suivre

Entre Maître et disciples

Récupérez votre pouvoir d’Amour et de Compassion, partie 6/8

2021-01-25
Langue:English

Épisode

Détails
Télécharger Docx
Lire la suite

C’est là que vous vous réveillez et récupérez votre pouvoir d’amour et de compassion. Ce pouvoir vous permettra d’être de plus en plus éclairé, et de plus en plus compatissant, et de plus en plus aimant tout le temps. Et beaucoup de meilleures idées, un meilleur mode de vie, meilleure réflexion, meilleur travail. Tout sera affecté par votre pouvoir d’amour et de compassion. C’est comme ça.

Vous pouvez voir dans le monde entier, les dirigeants non seulement n’apportent pas tout ce qui est bon à leur pays, mais ils dégraderont leur pays. (Oui Maître.) Ils le démolissent. (Oui Maître.) Vous vous souvenez dans la Bible, le roi David. (Oui Maître.) Son pays a été puni avec la peste parce qu’il a fait un recensement du peuple d’Israël, ce qui traduisait sa fierté et son manque de confiance en Dieu et son manque d’humilité, parce qu’il pensait qu’il était « important » maintenant. Il décide de tout, il peut tout faire. Donc, son pays a été puni (Ouah.) Pendant un certain temps.

Même pour avoir arrangé la mort du général afin qu’il puisse épouser sa femme, pour cela, le fils du roi David est mort. Le roi David était épris de la femme de l’un de ses fonctionnaires, la femme de l’un de ses généraux. Et donc il a envoyé celui-ci sur le champ de bataille et a essayé de le faire mourir, comme en ne donnant pas plus de soldats quand il en avait besoin, quelque chose comme ça, ou en coupant l’approvisionnement en vivres, quoi que ce soit ou il a fait quelque chose pour que ce général meure, cet homme de son armée meurent, (Oui Maître.) pour qu’il puisse épouser sa femme. Et puis Dieu n’a pas aimé ça, si vous vous souvenez de cette histoire, l’un d’entre vous ? (Non, Maître.) Peut-être que si j’ai le temps, je vais vous relire le folklore juif, c’est aussi là-dedans. (Oui, merci, Maître.) Mais cette histoire figure sans doute également dans la Bible. Juste parce que j’en ai lu tellement, je ne sais pas d’où elle vient. Parfois je me souviens, parfois non. (Oui Maître.) Mais c’est arrivé comme ça, que Dieu a puni son pays, le pays du roi David, parce qu’il a fait quelque chose de mal. Et puis aussi l’un des prêtres est également venu à la cour du roi David et lui a dit directement en face. Eh bien, que faire ? (Oui Maître.)

Si le chef d’un pays n’est pas assez bon, pas assez digne, alors il rabaissera ce pays à un certain niveau, dans une certaine mesure, un certain pourcentage. C’est pourquoi je suis inquiète pour votre pays. (Oui Maître.) C’est pourquoi j’ai dit avoir peur. Je vais essayer d’aider, mais je ne suis pas sure de pouvoir. (Merci, Maître.) Je veux dire, je ne sais pas si je peux, et à quel point. (Compris.) Parce que si certaines personnes aiment trop la célébrité, qu’elles aiment être célèbres ou aiment trop le profit, l’argent et la célébrité, alors elles ont un penchant pour le côté négatif de ce monde. Nous avons deux côtés, une puissance positive et une négative dans ce monde. Si leur penchant pour la cupidité ou la célébrité ou simplement pour ça au lieu de servir le pays, ils veulent juste se servir eux-mêmes, alors c’est difficile de se défaire des démons. (Oui Maître.) Parce que les semblables s’attirent. Donc je ne peux rien promettre. J’essaie. Je vais essayer, (Merci, Maître.) quoi qu’il en soit. Parce que je n’ai aucune rancune contre personne. Je sais en fait que c’est juste du karma. (Oui Maître.) En outre, le karma du pays engendre différents types de citoyens, de dirigeants, et de fonctionnaires. (Oui Maître.) Si c’est un bon pays, vous aurez un bon leader. Au moins il doit avoir une certaine bonté, il doit avoir un certain pourcentage de bonté afin de le gagner. (Oui Maître.)

Dans l’hindouisme, j’ai lu quelque part qu’il disait qu’aucun pays ne sera jamais détruit s’il y a dix personnes vraiment bonnes dans ce pays, dix personnes vraiment vertueuses vivent dans ce pays, dix seulement. Dix, c’est suffisant. (Oui, Maître). Mais je suppose que c’était il y a longtemps, alors que chaque pays en comptait peut-être quelques centaines de milliers au maximum. À présent, on en a des centaines de millions. (Oui. Oui Maître.) Cela dépend donc. Et si ce pays n’a pas fait grand-chose de bien et continue ensuite avec des guerres et en tuant trop, trop d’animaux aussi, (Oui Maître.) alors il faut plus de mérites, pas seulement 10 personnes. (Oui.)

Mais au moins ton pays a gagné de bons présidents et récemment le président Trump. (Oui, Maître.) Pour lui, dans son cœur, il ne voulait plus être en politique. Même avant, il ne voulait pas, ils l’ont simplement choisi. Sinon, il n’avait à faire quoi que ce soit. Il n’avait même pas besoin d’être président. Ce n’est pas son ambition d’être célèbre et de gagner quoi que ce soit parce qu’il travaille en tant que président gratuitement. Il n’a pas pris le salaire, 400 000 $ US. (Oui, Maître.) Il a refusé cela. Il ne l’a pas pris. Il veut juste servir. (Oui, Maître.) Gratuit.

Il est riche, donc ce n’est pas pour l’argent qu’il est devenu président ou qu’il a voulu être président. Il ne le voulait pas, les gens l’ont juste choisi. OK, soit. C’est son travail, c’est son destin. Et ce n’est pas pour la célébrité non plus. Ce n’est pas comme s’il voulait être célèbre ou autre qu’il s’est présenté la première fois ou la deuxième fois à la présidence. Parce que lui-même est également bien connu. Et il a aussi ce programme télévisé où il enseigne aux gens comment devenir riche, comment faire des affaires et tout ça. Tant de gens l’aiment. Et il est déjà heureux dans son propre monde. (Oui Maître.) Il n’est donc pas nécessaire pour lui de rechercher une quelconque renommée ou reconnaissance. (Tout à fait.) Vraiment comme ça. Tout comme par exemple, maintenant si quelqu’un fait de moi une présidente, si je l’accepte, c’est juste pour une noble raison. (Oui.) Bien sûr, cela n’arrivera pas. Mais je dis que je suis déjà heureuse dans mon propre monde. Vous voyez ? (Oui Maître.) Je n’ai pas besoin de plus d’argent, ni de plus de reconnaissance. C’est comme ça. (Oui Maître.)

Alors il est vraiment pour le peuple, pour votre pays et pour le monde. Vous avez vu ce qu’il a fait. Vous avez vu ce qu’il a fait et alors vous pouvez comprendre ce que je dis. C’est la preuve. (Oui Maître.) Qu’il s’est immédiatement mis au travail dès qu’il est devenu président. Il a utilisé ce pouvoir pour aider ses compatriotes et déjà aider le monde, en particulier la classe la plus pauvre d’Amérique, les travailleurs les plus pauvres. Il a créé beaucoup, plusieurs centaines de milliers d’emplois (Oui.) pour eux.

Il se soucie vraiment des gens. Il est allé dans certaines zones rurales et il a vu une ville délabrée. Il s’est senti désolé et a dit, nous reconstruirions votre ville. Et certaines personnes lui ont dit que tel ou tel emploi n’était plus disponible. Il a dit : « Vous retrouverez votre emploi », comme ça, très simple et direct. Il compatissait avec les personnes à faible revenu, les plus pauvres. C’est un président du peuple. (Oui Maître.) Et c’est ce que j’aime chez lui. C’est dommage que certains Américains ne s’en rendent pas compte. (Oui, Maître.)

C’est juste que les gens ont demandé, alors il l’a fait. Il ne savait pas qu’il était ici sur Terre en tant qu’instrument de Dieu. Il n’en était pas conscient. Il n’est toujours pas au courant. Seules quelques personnes qui témoignent, qui le savent, qui ont des visions le lui disent. Comme, par exemple, nous lui avons dit. Oui ? (Oui.) Et il en est un peu conscient. Mais il ne sait toujours pas. Mais en lui, il y a un penchant pour la bonté et la morale et la vertu. C’est ce qu’il savait. Il ne se souciait pas vraiment d’être président. Surtout une seconde fois après avoir été traité jour après jour, à chaque minute de sa vie avec toute la méchanceté et toutes les fausses accusations et salissures et toutes les dégradations. Des critiques et des attitudes dégradantes. (Oui Maître.) Ils sont tous là pour le taillader, tout ce temps, toutes ces années. Il ne se sentait donc pas vraiment enthousiaste à l’idée d’être président pour un second mandat. Donc pour faire ça, c’est en fait un sacrifice de sa part parce qu’il savait maintenant qu’il pouvait faire quelque chose de plus pour le monde, comme faire la paix (Oui.) et aider les Américains, les opprimés.

Comme même les enfants mutilés, des filles, et ainsi de suite. (Oui Maître.) Ou la traite des êtres humains, en particulier la traite des enfants et tout ça. Il a même réformé les prisons pour que les prisonniers soient plus à l’aise. Vous avez vu ça ? (Oui, Maître.) Je l’ai vu aux informations. Par exemple, il pensait à tout le monde. Il a aidé tous ceux qu’il pouvait en son pouvoir en quatre ans. Alors pouvez-vous imaginer s’il continuait pendant encore quatre ans ce qu’il pourrait faire de plus pour votre pays ? (Oui.) Vous n’avez pas besoin de me croire. Vous voyez la logique ? (Oui Maître.) Alors vous savez pourquoi je le soutiens. (Oui.) Et puis le karma de votre pays a tout gâché. À la dernière minute en plus, une tentative de dernière minute. (Oui. Oui Maître.) T’ai-je répondu ? (Oui, merci beaucoup. Oui.) Tout ? (Tout. Merci.) D’accord.

(Maître, alors que nous nous dirigeons vers un monde végan total, qui, comme le disait Maître, est le moyen le plus rapide de normaliser et de stabiliser l’état de notre planète, pourrions-nous également voir un plus grand changement dans la perception spirituelle des humains ? Comme en ce qui concerne la religion et les croyances spirituelles ?)

Oh oui bien sûr. Vous voyez combien de personnes sont devenues véganes et à quel point leur attitude a changé ? Dans quelle mesure leur conception de la compassion a-t-elle changé ? Oui, de traiter les animaux et les autres avec gentillesse ? Cela marche ensemble. Non ? (Oui Maître.) Avant cela, ils n’étaient pas comme ça. Comme beaucoup de vos frères, ils ont raconté de nombreuses histoires comme avant ils étaient ceci et cela. Ils étaient très anxieux ou très peu amicaux, colériques et tout ça. Après l’initiation, devenus végans, ils ont totalement changé. (Oui, Maître.) (Oui. Tout à fait.) Certaines histoires que nous lisons parfois lorsque nous nous rassemblons ou parfois ils l’écrivent, ils disent ceci et cela, et autre. (Oui.) Comme un homme, avant, il était colérique et tout ça. Et puis son ami, normalement, se mettait souvent en colère contre son ami. Après l’initiation, même lorsque son ami le grondait, il baissait la tête, joignait ses paumes et disait : « Merci. » Vous connaissez des histoires comme ça. Il y en a des milliers. Je ne me souviens pas de toutes. Je les connais toutes. Les gens changent, vous savez ? S’ils tournent en direction du sud, ils seront au sud. S’ils continuent à marcher vers le nord, ils arriveront au nord. (Oui, Maître.) Ainsi, le véganisme, ce n’est pas seulement à propos de la souffrance des animaux, mais c’est aussi notre propre amour et notre compassion. Alors, nous nous en souvenons. Nous redécouvrons cela, de sorte que la qualité rayonnera, sera nourrie, grandira.

Alors bien sûr, c’est ce que vous aurez : la compassion et l’amour. Vraiment ça. Avant cela, vous couvrez cela avec beaucoup de mauvaises choses : fumer, boire, manger de la viande, du poisson, des œufs, vous ne vous souciez pas de la souffrance des autres ou de la mauvaise influence ou de la mauvaise santé des autres. Après cela, vous réalisez que vous êtes plus clair. Parce que l’amour et la compassion grandissent, et alors vous comprendrez ce que les autres ressentent, comme si vous le ressentiez. S’ils sont heureux, vous ressentez la même chose ; s’ils sont tristes, vous ressentez la même chose. S’ils souffrent, vous imaginez, vous avez l’impression que c’est vous. Bon, je ne parle pas de tout le monde, je parle de moi. Quand je vois des animaux sauvages blessés ou quelque chose que je ne peux pas aider, oh, je me sens si triste, si triste, souffre tant, pendant plusieurs jours. Je ne cesse de demander au Ciel et à tous ceux qui peuvent, s’il vous plaît, aidez-le, aidez-la à se rétablir, ou laissez-la partir en paix. Des choses comme ça. Je ne me contente pas de le regarder et de l’oublier. Ou je ne me souviens pas. Non ! Je me souviens encore, encore et encore. Tout le temps.

C’est là que vous vous réveillez et récupérez votre pouvoir d’amour et de compassion. Ce pouvoir vous permettra d’être de plus en plus éclairé, et de plus en plus compatissant, et de plus en plus aimant tout le temps. Et beaucoup de meilleures idées, un meilleur mode de vie, meilleure réflexion, meilleur travail. Tout sera affecté par votre pouvoir d’amour et de compassion. C’est comme ça. (Oui Maître.) Pas seulement à propos des animaux, il est question de nous. Nous devons vivre une vie digne également en tant qu’être humain. (Oui Maître.)

Regarder la suite
Épisode
Liste de lecture
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android