À suivre

Entre Maître et disciples

Qui pourrait réellement être racheté ? Partie 1/11

2020-08-26
Langue:English
Détails
Télécharger Docx
Lire la suite

Dites à votre famille et à vos amis de faire attention et de se repentir et de changer leur style de vie en un mode de vie bienveillant. Le régime végan est la réponse. » (Oui, Maître.) Et les gens qui, par exemple, sont végans pour une raison quelconque, mais qui meurent, c’est plus facile pour moi de prendre soin de leur âme, pour aider leur âme à aller à un niveau supérieur du Ciel.

( Bonjour, Maître. ) Bonjour ! ( Bonjour, Maître ! ) Quelle journée. (Oui.) Vous vous êtes levées du mauvais pied ce matin ou quoi ? (Peut-être.) C’est moi. Je me suis levée du mauvais pied. Comment allez-vous ? Comment allez-vous ? ( Nous allons très bien, Maître. ) Vous êtes toujours heureuses et satisfaites ? (Oui, Maître.) C’est agréable à entendre. ( Et Maître, comment allez-Vous ? ) Je vais bien. Juste très, très, très occupée vraiment, (sur le plan) physique et spirituel. (Oui, Maître.) Je vous l’ai dit, c’est tout un exploit d’être ma propre blanchisseuse, femme de ménage, agent d’entretien, (Ouah.) Caméraman, éclairagiste, et…(Ouah, Vous pouvez tout faire !) Répondre à des conférences – quoi ? Des recherches pour moi.

J’ai entendu dire que vous avez des questions, de votre sœur, (Oui, Maître.) la belle blonde là. (Oui.) ( Maître a mentionné qu’il y a des nouvelles récentes à partager et nous avons hâte de les entendre. Est-ce que Maître pourrait les partager avec nous ? ) Oui, bien sûr. Je l’ai écrit dans mon journal et je voulais vous le dire le 24 ou le 25 juillet déjà, mais les choses n’ont pas bien marché car j’étais trop occupée à organiser mes propres quartiers, et continuellement déménager, changer, alors je n’étais pas assez en forme. Donc aujourd’hui c’est bien que vous me signaliez que vous avez des questions, alors nous faisons tout ensemble. (Oui, Merci, Maître.) Je peux vous le lire. Oh, en fait c’est le 24 juillet, mais je n’avais pas assez de place le 24 alors je l’ai écrit le 25, j’ai écrit ici, 24 juillet 2020. Je vais vous le lire. (Oui, Maître.) (Merci, Maître.) Merci pour votre soutien. Je l’ai entendu haut et fort. Mon ego aime probablement cela. Quoi qu’il en soit, parce que c’est quelque chose qui m’a beaucoup attristée. Je suis désolée que ce ne soit pas aussi intéressant que vous le pensez. Il n’y a rien de très enthousiasmant de nos jours. Bon, je vous lis d’abord. (Oui, Maître.)

En date du 24 juillet… il s’agit du nombre non officiel de personnes ayant contracté le COVID-19. C’est très éloigné des informations ou des chiffres officiels. (Oui, Maître.) Je dois vous le dire pour que nos frères et sœurs le sachent aussi. D’accord ? (Oui, Maître.) Sinon, c’est une chose très triste, je ne veux pas le dire, mais je dois le faire pour que vous et nos frères et sœurs, au moins les initiés, soyez plus prudents. (Oui, Maître.) Je ne suis pas sûre que les gens de l’extérieur l’écoutent même. (Oui, Maître. On comprend.) OK, en date du 24 juillet, voici ce que j’ai vérifié à l’intérieur. Ce sont les nouvelles intérieures. Pas des nouvelles officielles. (Oui, Maître.) Le Ciel me l’a dit. J’ai vérifié, car j’étais assez inquiète de la tendance de la pandémie. Ça continue et continue, avant cela. (Oui, Maître.) Avant le 24 juillet. Et je n’ai pas regardé les nouvelles depuis lors. Ainsi, le 24 juillet, nous avons dans le monde entier 1 003 322 462 personnes infectées du COVID-19. (Ouah ! C’est beaucoup.) Je parle seulement des infections. Je ne parle pas des mourants et tout ça. (Oui, Maître.) Et bien sûr, certains meurent aussi. (Oui, Maître.) Mais, aujourd’hui, le 29 juillet 2020, nous en avons plus. Les chiffrent augmentent toujours. (Oui.) À ce jour, il y a 1 005 432 271 victimes du COVID-19, sans compter les morts. (C’est si triste.)

Alors maintenant, je voulais vous lire le message, (Oui, Maître. Merci.) que je voulais dire le 24 juillet, mais je ne l’ai pas fait. C’est dans mon journal sur… Oui, OK, le voici : « Message à tous ceux qui entendent. » Je l’ai écrit en abrégé. (Oui, Maître.) Je veux dire, ce n’est pas comme une phrase à la structure complète. Alors je lis simplement tel quel. (Oui.) « Vivez en autonomie autant que possible. Par exemple, si vous avez des terres, cultivez des récoltes, arbres fruitiers, etc. (Oui, Maître.) et légumes. Chaque fois que vous sortez, équipement protecteur complet. Portez aussi équipement pour la tête, par exemple votre chapeau, pour couvrir aussi les cheveux, et lunettes pour vos yeux. Combinaison pour le corps. Et lavez-vous immédiatement après votre retour à la maison. » Je dis: « après maison. » Car je l’ai écrit très vite. Je n’ai pas beaucoup de temps pour faire comme une rédaction ici. Alors, tant pis. Je dis : « Je veux vous dire que je suis encore là et je me bats pour vous. » (Nous le savons, Maître. Merci, Maître.) Je ne peux pas aider à arrêter la pandémie maintenant. Je peux la minimiser, mais ne peux pas aider complètement. Car comme je vous l’ai déjà dit, une fois que la roue des conséquences karmiques est déjà enclenchée, il est impossible de l’arrêter. (Oui, Maître.) Mais j’ai prévenu les gens à l’avance. Je vous ai déjà prévenu vous aussi, auparavant. (Oui.) Et j’ai averti les gens officiellement sur notre [Supreme Master] TV aussi. Alors de toute façon, « je suis encore là, me battant pour vous. Et les gens qui meurent, je m’en occuperai s’ils sont membres de vos familles, s’ils m’ont vue ou ma photo, ou s’ils ne sont pas possédés par des démons zélés » à l’intérieur, c’est-à-dire que leur âme est partie. Corps vivant ou cadavre, ce ne sont que des démons à l’intérieur. (Oui, Maître.) Je m’en occupe, qui je peux. Les âmes. Je ne peux pas arrêter la pandémie, mais je prendrai soin des âmes des gens qui sont sincères, qui se repentent, et surtout les membres de vos familles et amis. (Merci, Maître.)

Un autre. « Changez de travail si possible, afin de pouvoir travailler à la maison. » Ou vous pourriez demander à votre entreprise si vous pourriez travailler à domicile. Ce serait peut-être plus sûr, cela vous ferait gagner bien plus de temps dans la circulation, et préserverait aussi l’environnement d’une mauvaise pollution. « Tous les restaurants ouvrent juste pour emporter. Pas de place assise. Tous les produits végans augmentez, faites plus. » Je l’ai juste écrit abrégé donc je le lis aussi en abrégé. (Oui, Maître.) « Que tous les produits végans soient plus pour envoyer. » Vous savez, par exemple les gens commandent et nous expédions partout. (Oui.)

« Actualisez si nécessaire. Méditez autant que le temps libre le permet, à tout moment, toutes les minutes, n’importe où, pour l’autoprotection et Monde Végan, pour les animaux plus aucune souffrance, donc les humains par conséquent aussi plus aucun karma de l’enfer. Ceux qui ont déjà vu la cruauté, montrée par des films ou des vidéos ou même sur notre internet, sur la souffrance des animaux et la vie et mort de torture et se languissant, mais qui qui mangent encore viande, poisson ou œufs, ou produits laitiers, ne seront pas rachetables. Alors prenez garde. Dites à votre famille et à vos amis de faire attention et de se repentir et de changer leur style de vie en un mode de vie bienveillant. Le régime végan est la réponse. » (Oui, Maître.) Et les gens qui, par exemple, sont végans pour une raison quelconque, mais qui meurent, c’est plus facile pour moi de prendre soin de leur âme, pour aider leur âme à aller à un niveau supérieur du Ciel. (Oui, Maître.) Mais les gens qui continuent à manger de la viande malgré l’avertissement de l’ONU, malgré tous les rapports des scientifiques, malgré tous les films montrant toute la cruauté et l’incroyable pratique inhumaine des usines animales et qui mangent encore de la viande, ne changent toujours pas, alors ces personnes ne sont pas rachetables. C’est ce que je voulais vous dire. Désolée, ce n’est pas aussi excitant que ça. ( C’est un message important. Merci, Maître. )

Qu’est-ce que c’est ici ? J’ai écrit quelque chose. Ah oui. Le 23, J’ai écrit quelque chose ici. Je le lis juste tel quel. Je ne me souviens pas de ce que c’est. « 23h43. Finie la méditation marathon pour se racheter de la perte spirituelle. Merci à tous ceux qui aident. » Vous savez, Ihôs Kư et d’autres Dieusses au-delà. « Devrais-je célébrer avec l’équipe ? » Je l’ai écrite, ma question, mais je n’ai rien fait. À 23h40, avant minuit… Voici la nouvelle qui m’a été annoncée, parce que j’étais épuisée avec cette méditation marathon. Bien que folle de joie, mais également épuisée, car je dois vraiment essayer de me racheter. (Oui.) J’ai trop perdu, trop, trop. J’ai perdu jusqu’en dessous de zéro même. (Oh ouah.) Parce que même si je suis en retraite, mais que nous faisons encore quelques conférences parfois, et c’est très récent. Et aussi, les BMD (Entre Maître et disciples) diffusés à la télé. (Oui, Maître.) Tout ça me coûte de la valeur spirituelle. Ce n’est pas rien. (Oui Maître. Compris.) Parce que les gens ont un lourd karma. Je ne sais plus qui m’a rapporté… Le voici. Peu importe, je vous le lis juste et puis je saurai probablement qui c’est à la fin. (Oui, Maître.) 23h40, signifie minuit moins vingt. (Oui, Maître.) Entre guillemets. « La gentillesse aimante et la diligence de Maître  a déjà récupéré les trésors spirituels perdus. » Fermé les guillemets. Il s’agit des PUO, c’est-à-dire les Protecteurs de l’Univers Originel. (Ouah !) Et j’ai dit : « Merci pour votre aide et votre rapport. » Et j’ai dit : « À moi, et j’en suis très contente. Pourquoi tout le monde me loue ? Je n’ai pas l’impression d’être vraiment aimante ou autre !!!!!! Beaucoup de points d’exclamations. « En fait, Vous êtes tous si gentils. Même les geckos, les araignées et les oiseaux tous font de leur mieux pour m’avertir et me protéger dans ce domaine physique dangereux dans ma mission exigeante. Je suis tellement touchée et redevable à vous tous dans la vaste création, depuis les Dieusses d’Ihôs Kư jusqu’à tous les… vivants » Tous les quoi vivants ? Ah, tout petits ! Je ne peux même pas lire ma propre écriture. « …à toutes les petites créatures vivantes. Vous aime tellement. Que Dieu vous bénisse tous à jamais. Vous irez tous au Paradis, libérés d’une existence basse pour l’éternité. Amour, Amour, Amour, Amour. »

Et puis à minuit le lendemain, j’ai dit : « J’ai soudain l’air si jeune. Bien, bien plus jeune. Hourra ! Espère que ça durera. » (Trop cool.) Ça n’a pas duré. C’était à cause de la méditation marathon, je suppose. Je n’ai pas toujours assez de temps pour faire un marathon.

Une autre chose est que toutes les araignées ne sont pas bonnes. Celle qui m’a aidée, ce sont les plates, de couleur marron, et le corps est rond. (Oui. Oh, ouah.) Celle à qui j’ai donné du pain, elles ne sont pas aussi gentilles que ça. Elles ont essayé de m’empêcher de sortir pour faire certaines choses. Car elles voulaient que j’échoue. (Oh ouah.) Oui, c’est écrit ici. J’ai demandé : « Pourquoi cela ? » Et je ne sais pas qui m’a répondu ici. J’essayais d’organiser quelque chose pour enlever les fourmis et les insectes et tout ça afin de les éviter et puis elles ont essayé de m’en empêcher parce qu’elles ont en quelque sorte filé une toile partout pour que je ne puisse pas sortir là où je voulais. J’ai dit : « Pourquoi avez-vous fait ça ? » Et elles n’ont pas répondu. Alors j’ai dû les repousser. J’ai dit: « J’ai besoin de l’endroit, je suis désolée. Vous avez le monde entier et tout le jardin, tout ce que vous voulez. C’est juste ce coin, laissez-le moi. Je n’ai pas besoin de beaucoup, je ne veux pas beaucoup, juste un coin du monde pour que j’aie la paix pour travailler, et pour méditer pour le monde et pour vous tous. Les animaux, les insectes également. Alors n’essayez pas de me créer des ennuis. » Ensuite je ne sais pas qui m’a répondu. J’ai dit : « Pourquoi ? » Et ils ont dit « Les araignées veulent que Vous échouiez. C’est pourquoi elles ont tenté de Vous empêcher de sortir pour que Vous ayez la paix avec les fourmis. » L’araignée, celle à qui j’ai donné du pain à manger. (Oui.) Vous savez, il y avait l’araignée avec un corps rond, et une grosse et une petite. Je suis allée dans un petit endroit pour chercher quelque chose. Et il y avait une [araignée] enceinte, elle portait un genre de disque rond gonflé devant son ventre parce qu’elle était enceinte. Et vous pouvez le voir, ce sont les bébés à l’intérieur de cette chose blanche. Et elle est venue me dire quelque chose. J’ai oublié ce que c’était. Et j’ai dit : « OK, je le savais déjà. D’autres araignées me l’ont dit aussi. Merci beaucoup, et essaie de ne pas manger d’êtres vivants. Mange ceux qui sont morts ou ceux qui ont été jetés. Et quand tu mourras, je t’emmènerai au Ciel, à coup sûr. »

Regarder la suite
Liste de lecture
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android