À suivre

Entre Maître et disciples

Récupérez votre Pouvoir d’Amour et de Compassion, partie 3/8

2021-01-22
Langue:English

Épisode

Détails
Télécharger Docx
Lire la suite

Président Trump, vous êtes pour toujours le Président bien-aimé dans le cœur de tous les peuples du monde, pas seulement des États-Unis d’Amérique. Vous êtes le Président du peuple. Et ce statut de présidence, personne ne pourra le nier. Il restera dans l’histoire et personne ne pourra vous le voler. Dieu vous aime. Les gens vous aiment, et que Dieu vous bénisse, M. le Président.

Quand quelqu’un est déjà à terre, vous ne le battez pas. C’est la règle des gentlemen dans les arts martiaux et sur le champ de bataille. En Âu Lạc (Vietnam), nous disons que si vous les battez et qu’ils sont déjà par terre, alors vous ne continuez pas à frapper ni donner des coups de pied, parce que ce n’est pas la noble voie d’un gentleman, des arts martiaux. (Oui Maître.) Mais ces gens, ils le martèlent… Et ils l’ont accusé d’inciter à la violence. Oh, c’est la risée de tout le Ciel et de la Terre. Mon Dieu. Les gens n’ont-ils pas honte ? Ou c’est que la gloire et le profit ont aveuglé leur raison et leur esprit. C’est ce que je suppose. Autrement, les démons exerceraient trop d’influence sur eux, les feraient devenir ainsi.

Je l’ai vu aux nouvelles. Sur Fox News aujourd’hui, ils ont en quelque sorte rassemblé tout ce que les dirigeants démocrates ont dit toutes ces années à propos de Trump. Des choses violentes. Au contraire, le président Trump n’a jamais dit des choses aussi violentes à propos de qui que ce soit. Alors, vous me demandez mon avis. Là, vous l’avez. Je veux qu’ils sachent tous. Ne le supprimez pas. Je n’ai pas peur d’eux. J’ai peur, en ce sens que je trouve que c’est un monde tellement effrayant, mais je n’ai pas peur ! Vous comprenez ça ? (Oui Maître.) Vous ne pouvez pas courir plus de risques que d’être un Maître spirituel. Un vrai. C’est déjà le risque le plus élevé que vous preniez. (Oui Maître.)

Je veux qu’ils réfléchissent en eux-mêmes et qu’ils se sentent un peu honteux. En fait, qu’ils se sentent très honteux. Être un dirigeant, et si violent, pensant comme cela. Tout ce que vous pensez à l’intérieur, sort de votre bouche. (Oui Maître.) Et puis, s’ils étaient violents comme ça, ils n’ont aucun droit, du tout, d’accuser ils n’ont aucun droit du tout, d’accuser le président Trump du tout. (Oui Maître.) Bon, je pourrais parler éternellement, parce que je suis très, très frustrée, très contrariée à l’intérieur de voir toute cette injustice faite à un homme bon. Ces gens, peut-être qu’ils rient maintenant, mais ils ne riront peut-être pas lorsqu’ils feront face à Dieu. S’ils ont même une chance de faire face à Dieu.

Posez-moi d’autres questions si vous en avez. S’il vous plaît.

(Maître, maintenant que le président Trump a accepté la victoire de Biden, qu’en pense le Maître ?)

Ce que j’en pense ? J’ai peur. J’ai peur pour votre pays et pour le monde, qu’ils empirent. J’espère que ça ne descendra pas trop vite. Ce genre de leadership, comment pouvez-vous diriger le pays ? Surtout l’Amérique, elle est censée être le premier pays du monde et avoir ce genre de leadership. Je ne suis pas désolée de le dire. Je suis désolée pour votre pays. Je veux dire pour l’Amérique. Qu’est-ce que j’en pense ? C’est ce que je pense. Je pense que ce n’est déjà carrément pas juste. (Oui.)

Et je vous ai déjà dit que ce n’était pas juste. Mais la façon dont ils se sont comportés, même si ce n’est pas juste ou une fraude, c’est déjà assez mauvais comme ils se sont comportés aujourd’hui. J’ai regardé les informations, de Fox News, et ils ont rassemblé tous leurs propos, et tous leurs discours violents, et tout cela, et tous les mauvais traitements infligés aux partisans du Président Trump, contrairement à la façon dont ils traitent les autres personnes qui sont violentes dans certains groupes. En réalité, ils ne les persécutaient pas ou ne les ignoraient tout simplement pas, ou les encourageaient, voire les louaient, afin qu’ils puissent continuer pour toujours. Pourquoi ? Juste pour causer des ennuis au Président Trump ! Ils étaient heureux de faire quoi que ce soit. Je ne respecte pas ce genre de personnes.

Je suis désolée, même s’ils occupent la position la plus élevée du monde, je ne respecte pas. Au contraire. Je pense que les gens mépriseront ce genre de personnes, en particulier dans le rôle de dirigeant. Tout le temps, peut-être en accusant quelqu’un d’autre. C’est comme en Âu Lạc (Vietnam) on dit : « Vừa ăn cướp vừa la làng »... Le voleur, il vole quelqu’un, puis il ne cesse de crier : « À l’aide, à l’aide, à l’aide ! » C’est le voleur qui vole les gens. Mais il ne cesse de crier, de faire du bruit et… « Đánh trống qua cửa sấm »... c’est-à-dire qu’il y a du tonnerre et que vous ne voulez pas entendre le tonnerre, alors vous faites beaucoup de bruit avec les tambours pour le couvrir. (Oui.) Et quand vous volez quelqu’un d’autre, vous vous plaignez et criez, comme si vous étiez la victime. Donc, les gens sont confus, ne savent pas qui est qui, ne savent pas qui est la victime. Vous voyez ? (Oui Maître.) Donc, ce genre de comportement est similaire à cela. Je ne veux pas mâcher mes mots, s’ils ne le méritent pas.

(Maître, Avez-Vous un message pour le président Donald Trump ?)

Oui, oui. Tout d’abord, pour le public. (Oui, Maître.) Du plus profond de mon cœur, mes plus sincères condoléances au peuple des États-Unis d’Amérique pour l’incident du 6 janvier 2021. Pour toutes les familles qui ont été malheureusement affectées par cet événement, et pour le public, les âmes qui sont mortes injustement, sont retournées dans leur Vraie Maison au Ciel. Libres pour toujours. (Bien. Merci, Maître.) Ça, je le promets, sur mon honneur.

Maintenant pour le président Trump. M. le Président, ne soyez pas trop triste. Vous avez besoin, vous méritez, un bon repos maintenant de toutes les turbulences qui ont été dans votre vie durant votre présidence jusqu’à présent. Et le temps guérira (les blessures). Le temps vous aidera à guérir toutes les blessures profondes qui vous ont été infligées, ont été infligées à votre cœur, à votre esprit et à votre paix, par les personnes mêmes en qui vous aviez confiance en tant qu’amis, famille, parents, collègues et camarades dans votre idéal, et ceux qui sont censés être les plumes et porte-parole de la justice et de la vérité. Le monde est encore plein de gens qui sont intelligents, futés et justes. Ils connaissent la vérité derrière chaque ruse, tout ce qui se passe dans votre monde. Président Trump, vous avez fait un travail impressionnant et excellent en tant que président et dirigeant des États-Unis d’Amérique ; plus que quiconque n’aurait jamais pu espérer. Et vous avez fait de votre mieux, le monde entier le sait, soyez-en assuré, rassurez-vous Monsieur le Président. Ceux qui vous ont fait du mal, pardonnez-leur pardonnez à tous, Monsieur le Président. Nous savons que vous le faites parce que dans votre cœur, vous ne connaissez que l’amour et la paix. Je suis vraiment désolée. Je suis tellement désolée que… Je suis tellement désolée pour ce que vous avez vécu. Monsieur le Président, ceux qui vous ont fait, ceux qui vous ont traité avec injustice – je suis désolée, je suis trop émotive – et vous ont fait du mal, pardonnez-leur. Ils oublient simplement qu’après tout, nous ferons tous face à Dieu et au jugement. Mais vous, M. Président Trump, Président Trump, vous êtes pour toujours le Président bien-aimé dans le cœur de tous les peuples du monde, pas seulement des États-Unis d’Amérique. Vous êtes le Président du peuple. Et ce statut de présidence, personne ne pourra le nier. Il restera dans l’histoire et personne ne pourra vous le voler. Dieu vous aime. Les gens vous aiment, et que Dieu vous bénisse, M. le Président. C’est ce que je pense. (Oui Maître. Merci.)

Ouah, vous avez beaucoup de questions prêtes à tout moment comme ça ? Je veux dire combien de temps... Vous savez déjà tout, je pensais, peut-être je vous le dis, mais vous en saviez plus que moi, donc toutes ces questions se posent. OK, continuez.

(Maître a été saluée et reconnue par de nombreux présidents américains. Maître, d’où vient une si bonne affinité avec les États-Unis ?)

Je n’ai pas le temps de le vérifier. Je dois entrer dans les annales akashiques. Parfois, je le sais vite. Parfois, si j’ai besoin, je dois y aller. Probablement une bonne affinité, premièrement ; deuxièmement, il y a beaucoup de médiums en Amérique. (Oui Maître.) Ils peuvent voir qui est qui. (Oui Maître.) Mais, parfois, le médium d’un côté gagne et le médium d’un côté ne gagne pas parce qu’ils utilisent différentes méthodes. Et couplé avec le karma du pays. (Oui Maître.) Donc cela n’a pas d’importance.

Le fait est que la force obscure dans ce monde semble parfois être plus forte à cause du karma des gens. (Oui Maître.) Le karma aide à le pousser. Donc, personne ne pourrait réussir à moins qu’il n’y ait du karma pour le renforcer, pour le rendre plus puissant. (Oui Maître.) Et le karma collectif peut aussi pousser des événements, mauvais ou bons, à se produire. (Oui Maître.) C’est pourquoi je n’arrête pas de vous dire : « La faute de personne », même si je bouillonne à l’intérieur. Juste l’injustice, cela me met très, très mal à l’aise. (Oui Maître.)

Je pourrais avoir une bonne affinité avec l’Amérique. Et aussi couplé à ces voyants, ils conseilleront le gouvernement. (Oui Maître.) (Ouah.) Un de mes disciples, aussi comme un médium, a dit que les voyants avaient dit à certains dirigeants du gouvernement qu’ils feraient mieux de bien me traiter (Oh.) parce que c’est bon pour leur pays. C’est peut-être aussi comme ça. Laissez-moi réfléchir si je devrais ou non vous le dire. Peut-être que je le peux.

Il y a longtemps, quand je n’étais pas encore très célèbre, (Oui.) j’avais une poignée de disciples, mais rien de plus. Et je n’avais pas grand-chose à faire et pas trop de soucis ; et juste un petit karma, facile à gérer, venant des disciples. Pas comme maintenant, en ayant le monde. Et puis un jour, j’ai eu une vision, je veux dire parlant aux Cieux et tout ça. Alors ils m’ont dit que j’avais des affinités avec quelques pays, (Oui.) avec de nombreux pays en fait, mais pour cette vie, je peux choisir de soutenir un pays. (Oui Maître.) Et puis Ils m’ont donné une liste de pays. Je pouvais en choisir un. Et puis j’ai continué à réfléchir. Je pensais à cet épisode. Je réfléchissais très fort. J’ai dit : « Oh, je veux soutenir tous les pays. » Ils ont dit que ce n’était pas possible. Vous devez en choisir un seul. Cela fait bien sûr partie du contrat. (Oui Maître.) Parce que j’ai demandé : « Que puis-je faire pour le monde. Que puis-je faire de plus ? Que puis-je faire de plus si ce n’est de simplement donner l’initiation et ça. » J’ai dit : « Pourrais-je aider le monde davantage d’une certaine manière ? » Et puis Ils ont dit : « Vous pouvez peut-être choisir d’aider un pays. Et cette affinité ou ce genre d’assistance se répandra également dans le monde. » Alors j’ai continué à réfléchir très, très intensément et longtemps, et puis j’ai choisi l’Amérique. (Oh.) Les États-Unis d’Amérique.

À ce moment-là, je n’avais encore aucune récompense ou prix de l’Amérique. (Oui Maître.) À cette époque, je n’étais allée en Amérique peut-être que deux fois. Ayant seulement une conférence avec une petite congrégation. Pas grand-chose. Peut-être quelques centaines de personnes. Et alors j’ai dit : « Je choisis l’Amérique. » Et Ils ont dit : « Êtes-Vous sûre ? Vous pouvez choisir n’importe quel pays si Vous le souhaitez. » J’ai dit : « J’ai choisi l’Amérique parce que c’est un grand pays et qu’il a également une grande influence dans le monde. (Oui.) Ce qui arrivera à l’Amérique s’étendra également et influencera le monde entier. C’est pourquoi j’ai choisi l’Amérique. »

Je ne connaissais pas beaucoup de gens en Amérique. (Oui Maître.) Juste quelques-uns, puis plus tard lors des conférences, pour la plupart, seuls les Asiatiques venaient. Ce n’est donc pas parce que je connais des Américains, que j’ai choisi les États-Unis. C’est peut-être pour ça. C’est peut-être pourquoi le fruit est venu plus tard. (Oui.) Sous la forme de nombreux éloges de la part des présidents et des gouvernements américains, comme vous venez de me le demander. (Oui Maître.)

Regarder la suite
Épisode
Liste de lecture
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android