À suivre

Entre Maître et disciples

Puisse le vertueux triompher, partie 4/6

2021-01-05
Langue:English

Épisode

Détails
Télécharger Docx
Lire la suite

Quiconque veut, c’est comme les humains, s’ils se repentent et changent leur façon [de faire] pour [avoir] plus de compassion, ce qui est plus compatible avec le mode de vie du Paradis, alors ils peuvent aller au Paradis. Je peux les aider. (Oh.) Mais s’ils ne le veulent pas, je ne peux pas les forcer. (Oui Maître.) Les humains et les animaux et les êtres, ils sont pareils.

( La sœur a la question suivante, Maître. ) ( Maître, lors de la dernière conférence, ) Oui. ( Maître a mentionné comment Maître a ligoté les démons qui dérangeaient certaines personnes. Et que les Dieusses d’Ihôs Kư ne seraient pas capables de le faire et que le Seigneur du Quatrième Niveau n’avait pas assez de valeur pour les amener tous à la fois au Quatrième Niveau. Et si le Seigneur du Quatrième Niveau les avait emmenés ? Que serait-il arrivé ? )

Oh, premièrement, Il ne pourrait probablement plus être le Dieu du Quatrième Niveau. (Oh.) Il ne pouvait pas les emmener là-haut parce qu’Il n’a pas assez de pouvoir-valeur pour les élever. OK ? (Je vois.) Ça doit être coordonné avec Lui, pas seulement avec les Dieusses d’Ihôs Kư. Ce doit être une grande coordination. Vous comprenez ? (Oui Maître.) Et si un Dieu n’a pas assez de valeur, alors Il ne peut pas faire cela. (Je comprends.) Et même s’Il fait cela, alors peut-être que les démons prendront le dessus. (Oh ouah.) Et puis cela ne deviendrait plus le Quatrième Niveau, cela deviendrait à nouveau un monde démoniaque. (Oh.)

C’est une drôle d’histoire, je vous le dis. Parce que les Ihôs Kư ne peuvent pas les attraper, ceux qui traînent autour de ceux-là et les poussent à faire de mauvaises choses. Et Ils ne peuvent pas aller les prendre. J’ai donc dû aller le faire. Et puis, je les ai tous attachés ensemble et je les ai ramenés. Et ensuite, j’ai oublié tout ça. Je les ai oubliés. Trop occupée. Vous voyez ? (Oui Maître.) Vous n’avez aucune idée à quel point je suis occupée. Vous n’en avez vraiment aucune idée. Si vous habitiez à côté de moi 24 h/24, vous penseriez : « De quoi êtes-Vous faite, Maître ? Vous allez bien, Maître ? »

Quoi qu’il en soit, vraiment j’ai à peine le temps pour quoi que ce soit. Et puis, j’ai eu un peu de douleur et j’ai demandé un médicament et quelqu’un l’a livré. Pas chez moi, ailleurs. Et puis, quelqu’un d’autre l’a apporté et l’a accroché quelque part. Et je suis allée le chercher. Loin. Vous voyez ce que je veux dire ? (Oui. Oui, Maître.) Loin de ma soi-disant maison. Très loin, la grande porte à l’extérieur. Mais j’ai oublié de le prendre aussi. Parfois je le prends, parfois j’oublie de le prendre et donc la douleur ne disparaît pas vraiment, alors j’ai pensé : « Oh, tant pis, oublie ça. » Et puis je les ai oubliés.

Et un jour, j’ai soudainement regardé hors de mon champ d’énergie et je les ai vus, tous agenouillés, la tête baissée et agenouillés et les mains liées et tout ça. Ce n’est pas physique, mais ça ressemblait à ça. OK ? (Oui Maître.) Vous vous imaginez comme des criminels, la police les menotte. Leur passe les menottes. (Oui Maître.) Et puis les pieds menottés aussi, de sorte qu’ils ne peuvent même pas se tenir debout, alors ils doivent presque s’agenouiller, agenouillés et la tête baissée au sol. Oui ? (Oui.) La tête baissée et tout ça. Presque comme s’ils avaient enchaîné mains et pieds ensemble, de sorte qu’ils ne peuvent même pas s’agenouiller en restant droit. Vous voyez ce que je veux dire ? (Oui Maître.) Comme s’ils se penchaient presque sur le sol, mains et pieds ensemble avec presque la tête touchant les genoux. Pouvez-vous imaginer ça ? (Oui.) J’ai oublié, et puis un jour j’ai regardé dehors et c’était environ trois, quatre jours plus tard. J’ai dit : « Hein ? Qu’est-ce que c’est ? » Parce que j’ai demandé aux Dieux... aux Dieusses d’Ihôs Kư, les Protecteurs autour de moi de les emmener en enfer. Ou quiconque est pardonné va alors au Ciel, à un moindre degré va au Ciel, et se repentit déjà, et j’ai dit que c’était la dernière chance que je donnais.

Normalement, je ne donne plus de clémence après, c’était déjà en avril ou quelque chose comme ça. Mais j’étais tellement désolée pour eux, alors j’ai dit : « OK. OK. Laissez certains aller au Quatrième Niveau et certains peuvent aller en enfer parce qu’ils ne se repentent pas. Donc la moitié devrait aller au Paradis et l’autre moitié en enfer. Comment se fait-il qu’ils traînent encore là-bas ? » Les Dieusses ont dit : « On ne peut pas. » J’ai dit : « Séparez-les simplement. Vous savez, séparez-les. Et puis emmenez-en certains au Paradis, d’autres en enfer. » Ils ont dit qu’ils ne le pouvaient pas. J’ai dit : « Pourquoi ? Quel est le souci ? » Ils ont dit : « Vous les avez liés. » J’ai dit : « Oui, mais alors Vous pouvez les séparer, non ? » Ils ont dit : « Non. On ne peut pas. Vous devez envoyer de l’énergie pour détruire cette liaison ensemble, sinon nous ne pouvons pas le faire. » J’ai dit : « Oh. Mon Dieu ! Pourquoi est-ce que je Vous ai près de moi ? » J’ai dit : « OK. OK. OK. Alors, c’est possible maintenant. faites-le. » Et j’ai même dû les séparer moi-même. Je veux dire, ce n’est pas amusant mais ça a l’air drôle. La façon dont ils étaient tous accrochés comme ça, en pendant comme ça. Je veux dire, c’est une sorte de comédie triste. (Oui.) Je ne sais pas comment l’expliquer quand je l’ai vu comme ça. Et j’ai tout oublié. Plusieurs jours, j’ai oublié. Je ne me souviens pas combien de jours, ça doit être au moins quatre jours ou une semaine ou quelque chose comme ça. Et puis je me sens vraiment désolée, ils ont faim et tout ça, et au moins peut-être qu’en enfer ils peuvent avoir leur propre nourriture ou autre chose. Donc, c’est ainsi que ça Leur a pris quelques jours pour les emmener en enfer ou au Paradis. Et puis il en reste encore quelques-uns. J’ai dit : « Comment ça ? Pourquoi ne sont-ils pas tous déjà partis ? » Et Ihôs Kư m’a dit… J’ai aussi oublié. Je suis occupée et j’ai oublié. Et l’Ihôs Kư m’a dit : « Le Seigneur du Quatrième Niveau n’a plus assez de valeur pour s’occuper d’eux. » J’ai dit : « Quoi ? Mon Dieu, que c’est que ce gars ! Comment se fait-il qu’Il n’ait plus assez de valeur. »

Alors, Ils ont dit : « Maître, récemment, Vous avez pardonné à beaucoup de gens, et beaucoup d’êtres sont allés là-haut, y compris les animaux et les êtres de l’enfer, alors maintenant c’est plein. (Oh.) Et même si nous pouvons l’étendre, mais il ne restait plus de valeur au Seigneur du Quatrième Monde. » (Ouah.) Et puis je me suis souvenu. Bien sûr, bien sûr, la valeur peut être déduite ; ou peut être réduite ; ou peut être augmentée en conséquence, cela dépend. J’ai dit : « OK. OK. Oh mon Dieu ! Et maintenant, que faire ? J’ai promis de leur pardonner. Quiconque se repent immédiatement, je pardonne. » Alors, j’ai dû réfléchir, réfléchir, réfléchir. Et puis j’ai dit : « OK. Je vais créer un autre "espace", un autre petit monde pour accueillir certaines personnes. » J’ai dit : « Ok. Ce n’est pas le Paradis, mais ce n’est pas l’enfer. Ce n’est pas un enfer qui punit. Et là, vous aurez de la nourriture et tout. Restez simplement là jusqu’à ce que nous le réparions, d’accord ? » Jusqu’à ce que le Seigneur du 4ème Monde retrouve peut-être sa valeur. Parce que je peux Lui en donner, mais Il ne peut pas tout prendre. Vous voyez ce que je veux dire ? C’est comme les vitamines, on ne peut pas prendre toute la bouteille et être fort immédiatement. Ce n’est pas comme ça. Vous devez y aller lentement. (Oui Maître.)

Ou même les gâteaux (végans) que je vous envoie aujourd’hui, vous ne pouvez pas tous les avaler en même temps, non ? (Non.) Donc, il y a des restes que vous pouvez manger demain. OK ? (Oui Maître.) C’est bien. Parce que trop manger aussi cela vous dérangera l’estomac. (Oui.) Trop de bonbons et cela pourrait même vous causer des maux de tête. (Oui.) Vous devez boire de l’eau aussitôt. (Oui Maître.) Boire du thé ou du café, puis de l’eau aussi pour diluer le sucré, d’accord ? (Oui.) J’ai dit à votre cuisine par l’intermédiaire de quelqu’un de faire cette crème sans sucre car les mince pies sont très sucrées. Donc, si c’est trop sucré, ça n’a pas aussi bon goût. Il faut combiner avec ça. Et ça allait alors ? (Oui Maître. Merci.) (Je n’ai pas remarqué qu’il n’y avait pas de sucre dedans, Maître. Je pensais que c’était dans la crème.) Non, parce que vous le mélangez avec les tartes. Ensuite, ça l’a équilibré. (Oui.) Si vous n’avez pas cette crème, alors, ce sera trop sucré. Mais je ne peux pas le dire aux autres frères et sœurs, alors ils devront simplement tenter leur chance. Je ne sais pas s’ils savent comment faire la crème là-bas. Bon, peu importe, ils peuvent manger moins ou plus. Mais ils ont aussi la même chose que vous ; ils ont un peu plus, plus de tartelettes que vous. Désolée. La dernière fois, ils n’en ont pas eu. Vous voyez ? (Oui Maître.) Très bien. Bien. C’est tout, je vous l’ai déjà dit. D’autres questions alors ?

( Oui Maître. Comment se fait-il que seule la moitié des démons se soit repenti et les autres ne l’ont pas fait ? )

Oh, tout comme les humains. (Oh.) Certains d’entre eux peuvent être éclairés, d’autres non. (Oui.) Et c’est pourquoi ils ont tué Jésus. Non ? (Oh.) C’est pourquoi nous avons Noël. Pour se souvenir comment le Seigneur S’est sacrifié pour les humains. Parce que la plupart d’entre eux ne L’écoutent pas. Ils L’ont même tué. (Oui.) Et de nombreux autres prophètes aussi. Ils sont venus sur notre terre et Ils nous ont appris toutes les bonnes choses et ont voulu libérer votre âme et ensuite nous nous retournons et Les tuons ou Les trahissons. J’en ai aussi dans mon groupe. (Oh.) Encore récemment, une nouvelle initiée. C’est comme ça. Vie après vie, le Maître ne s’en sort jamais bien. Jamais tout à fait bien. Alors ne me posez pas la question à propos des démons. (OK, Maître.) Ce sont des démons. Il est surprenant que certains changent et se repentent. (Oui.) Comparé à de nombreux humains qui ne font pas demi-tour pas et ne se repentent pas. (Oui.) Et ont même voulu me faire du mal. OK ? (Oui Maître.) Ce n’est pas que je m’inquiète vraiment pour ma sécurité physique, mais j’ai encore besoin de travailler. J’ai besoin de durer un peu plus longtemps. Aussi longtemps que je peux. Parce que je n’ai pas le cœur d’abandonner les humains et les autres êtres sur cette planète. Très bien mon amour, d’autres questions ? (Merci Maître.)

( Maître, à propos de la libération de toutes les âmes des abattoirs, pourquoi celles avant et pendant le COVID-19 ne pourraient-elles pas être libérées ? )

Non, je n’ai pas dit pendant le COVID-19, pas libérées ; c’est parce qu’ils ne voulaient pas. (Oh.) Oui. Quiconque veut, c’est comme les humains, s’ils se repentent et changent leur façon [de faire] pour [avoir] plus de compassion, ce qui est plus compatible avec le mode de vie du Paradis, alors ils peuvent aller au Paradis. Je peux les aider. (Oh.) Mais s’ils ne le veulent pas, je ne peux pas les forcer. (Oui Maître.) Les humains et les animaux et les êtres, ils sont pareils. Certains sont plus empoisonnés, d’autres sont moins empoisonnés. Les moins empoisonnés ceux qui ont du mérite dans une vie antérieure, il est plus facile de leur parler. Certains, on ne peut pas. (Oui Maître.) Pas seulement pendant ou avant, mais même après la pandémie. (Oh. Oui.) C’est pourquoi, vie après vie, il doit y avoir un Maître qui descend sur n’importe quelle planète pour les aider. Sinon, toutes les planètes seraient déjà devenues des Paradis. Alors je n’aurais pas besoin de venir ici. (Oui Maître.) Ou Jésus serait descendu et Il aurait déjà pu libérer toutes les âmes. Pas besoin que nous soyons ici. C’est compris ? (Oui Maître.) Certains sont têtus, tout comme les démons. Votre question avant sur les démons, c’est la même chose. D’accord ? (Oui Maître.) Certains sont trop empoisonnés dans leur esprit. Ils ne peuvent pas changer.

Vous voyez Judas (Oui Maître.) a trahi Jésus. Et Thomas, il doutait que Jésus de la résurrection de Jésus. (Oui.) Et Devadatta, c’est le cousin du Bouddha, qui a grandi avec Lui. Mais il a toujours rivalisé avec Lui, même depuis tout jeune déjà. Et quand ils ont tous deux grandi et que le Bouddha a déjà le monde qui Le suit et croit en Lui, Devadatta a tout de même continué à rivaliser avec Lui de toutes les manières possibles. Vous voyez ce que je veux dire ? (Oui Maître.) Et quand le Bouddha l’a béni, pour le guérir, et il a même dit que le Bouddha veut maintenant être médecin. Comme s’Il n’était pas assez célèbre et maintenant, Il veut même être médecin. Vous voyez ? (Oui Maître.) Le Bouddha a étendu Sa main au loin, voulant le guérir. Non seulement il ne L’a pas remercié, il a même retourné cela, et l’a déformé, (Oh.) en disant que le Bouddha voulait être célèbre maintenant, en tant que médecin. Je vous le dis. Même un cousin, c’est-à-dire du même clan, de la même lignée. (Oui.) (Oui Maître.) Je veux dire presque, une lignée et un clan similaires, et peut-être que l’ADN est très similaire. (Oui Maître. Oui.) Il n’a toujours rien de comparable au Bouddha. Rien du tout comme le Bouddha. Totalement à l’opposé. Bien. Tu es contente de ma réponse ? (Oui Maître.) OK.

Regarder la suite
Épisode
Liste de lecture
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android