À suivre

Entre Maître et disciples

Puisse le vertueux triompher, partie 2/6

2021-01-03
Langue:English

Épisode

Détails
Télécharger Docx
Lire la suite

Mais en fait, vous n’élisez pas un président pour sa personnalité. Vous devriez l’élire pour ses vertus, sa moralité, sa capacité à diriger le pays et à faire prospérer et améliorer le pays.

Oui. Suivant. ( Oui Maître. J’ai une question concernant les États-Unis. ) Oui. ( Depuis 2018, le fils de M. Joe Biden, Hunter, fait l’objet d’une enquête du gouvernement américain concernant d’éventuelles violations des lois fiscales et de blanchiment d’argent dans ses relations commerciales internationales. De telles affaires ont ruiné la carrière de nombreux hommes politiques dans d’autres pays, tels que l’ancien Premier ministre français, François Fillon, qui a créé un poste de fonctionnaire fictif pour sa femme, ainsi que l’ancien président français, Nicolas Sarkozy, qui fait l’objet d’une enquête pour actes de corruption en tant que président. ) Oui. ( Et chacun d’eux n’a pas réussi dans la course à la présidence française en 2017, en partie parce que le public était au courant de ces faits. Maître, en Thaïlande aussi, il y a Thaksin Shinawatra et sa fille Yingluck Shinawatra, tous deux anciens Premiers ministres de la nation, et tous deux ont été reconnus coupables d’avoir commis des crimes pendant leur mandat et depuis lors, ils ont fui la Thaïlande. ) Les deux ? ( Oui, les deux. ) Oh, c’est la fille ou la sœur ? ( Oh, la sœur, désolé, Oui, Maître, Vous avez raison. Et puis à Taiwan (Formose) également Maître, l’ancien Président Chen Shui-bian ) Oui. ( et sa femme ont été emprisonnés pour corruption et blanchiment d’argent pendant son mandat. Maître, il y a aussi d’autres pays comme ça. Mais actuellement, Maître, aux États-Unis, les médias ignorent les graves problèmes juridiques de Hunter Biden. Et selon les rapports, l’ancien vice-président Joe Biden est également impliqué. ) Oui. ( Nous aimerions donc savoir, Maître, pourquoi les médias ne rapportent-ils pas diligemment et pleinement ces fraudes, qui sont en fait de graves infractions pénales assorties de longues peines de prison, et pourquoi le gouvernement n’a-t-il pas non plus enquêté Sur M. Joe Biden ? Qu’arriverait-il, Maître, S’il devenait président ? ) Longue question. ( Oui, désolé… Maître, voudriez-Vous commenter ce sujet ? )

Oui, ce sont des questions très sensibles et j’ai essayé de les éviter jusqu’à présent. Mais d’accord, je vais essayer (Merci, Maître.) de vous répondre. Le point principal est évidemment qu’ils ne voulaient pas que le président Trump soit réélu. N’est-ce pas ? (Oui Maître.) Et quelqu’un a dit que c’est à cause de sa personnalité. Oui. (Oh.) Mais en fait, vous n’élisez pas un président pour sa personnalité. Vous devriez l’élire pour ses vertus, sa moralité, sa capacité à diriger le pays et à faire prospérer et améliorer le pays. N’est-ce pas ? (Oui Maître.) Mais je ne sais plus ce qui est arrivé à mon bien-aimé pays honoraire, l’Amérique, les États-Unis d’Amérique. Je ne sais pas ce qui s’est passé.

En fait, pendant de très longues années, je n’ai jamais suivi le développement politique de ce pays ou de tout autre pays. Juste de temps en temps. Je lis des articles ou de temps en temps, j’en viens à apprendre des choses. Donc, selon des rapports récents, du fait du COVID-19, je suis devenue plus au fait de la situation politique en Amérique. (Oui Maître.) Sinon, je n’aurais même jamais regardé les informations. Je ne regarde pas la télé. Depuis, je ne sais pas combien de temps. Trop occupée. Et aussi pas intéressée, je pensais : pas grave, moins j’en sais sur le monde, mieux c’est.

Ta question fait sens, parce que selon toutes les nouvelles que j’ai lues, non seulement le gouvernement…. Mais le gouvernement a mené quelques enquêtes sur le fils de l’ex-vice-président Joe Biden. (Oui.) (Oui.) Ils l’ont fait. (Oui, ils l’ont fait.) Ils ont mené des enquêtes. Et beaucoup de preuves sont apparues. De toute évidence, ce n’était pas très idéal pour lui. Oui. Et, bien sûr, cela affecterait aussi son père, mais je me demande pourquoi... parce que les médias n’en ont pas beaucoup parlé (Oui Maître.) avant l’élection. Et même maintenant, c’est comme une ligne floue ou autre.

Je ne sais plus ce qui est arrivé à l’Amérique. C’est censé être un pays démocratique, juste et équitable. Nous avons confiance En Dieu, et tout ça. Et ce n’est même pas que ça. Ils refusent, le tribunal, le tribunal inférieur et la Cour suprême, ont même refusé d’écouter les plaintes du président Trump concernant la fraude électorale. Ils n’ont même pas écouté, ils les ont rejetées. Ou ils en font simplement une petite affaire judiciaire comme symbolique et la rejettent de toute façon.

Et la dernière que j’ai entendue, je l’ai vue aux informations, il s’est plaint, il voulait que la Cour suprême écoute sa demande. Ils l’ont d’abord programmé pour quelque chose comme, après le 6 janvier. Parce que c’est le jour important où toute la Chambre et le Sénat se réunissent pour reconnaître officiellement le nombre de votes. Oui ? (Oui Maître.) Afin de reconnaître le président nouvellement élu. Et puis M. Trump s’est plaint, disant : « Non, la décision n’est pas le 6 janvier, mais en fait ce sera le 20 janvier. » C’est ce qu’il a dit. Et puis ils ont déplacé... ils ont déplacé la date au 22 janvier. Vous savez ? (Oh !) D’abord, ils l’ont fixée pour plus tard, puis il a dit : « Non, ce sera le 20 janvier, le dernier jour. » Et puis ils l’ont reporté au 22. (Ouah ! Oui.) Vous savez, au 22 janvier, au lieu du 20 avant. Avant cela, ils ont décidé avant le 20 et plus tard, lorsque le président Trump a dit que le 20 était le dernier jour de décision concernant l’élection, alors ils l’ont déplacé au 22. (Ouah !) C’est comme la risée… Quel genre de justice est-ce ? Je veux dire, même le président Trump est le président, mais il est aussi un citoyen américain. (Oui Maître.) N’est-ce pas ? (Oui, oui.) Il a le droit de se plaindre. Est-ce correct ? (Oui !) Il y a un avocat à côté de vous quelque part. N’est-ce pas ? (Oui, c’est exact.) Tu es là, n’est-ce pas ? (Oui, Maître.) Oui. Chaque citoyen de chaque pays a le droit de porter plainte. Oui ? (Tout à fait.) Et puis, vrai ou faux, après que la plainte a été entendue et étudiée, ils décident. N’est-ce pas ? (Oui Maître.) Ils ne cessent de le refuser carrément. Ou ils l’écartent simplement ou apparaissent juste symboliquement, et puis ils disent simplement : « Pas bon ». Comme ça. Alors je… tu me poses cette question. Je suis également très frustrée. Tu sais. (Oui.)

Parce que je n’ai plus le sentiment qu’il y a la moindre justice en Amérique. Et même les médias en Amérique, ils ont carrément des partis pris ! Et les firmes de haute technologie, et tout ça ! Ils ont harcelé et je veux dire, vraiment intimidé le président Trump. Alors qu’ils traitaient son adversaire très doucement. (Oui Maître.) Ils n’ont jamais posé de question provocante ou difficile à répondre. (Oui Maître.) Mais ils ont toujours posé toutes sortes de questions à M. Trump… et ils ont même dit à tout le monde qu’il est ceci et cela, ce qui n’était pas vrai, comme la collusion avec la Russie et tout cela. Ce n’était pas vrai, après coup. Vous voyez ce que je veux dire ? (Oui Maître.) (Oui.) Ils ont découvert que ce n’était pas vrai, car aucune preuve. Et l’affaire de son adversaire a des preuves, (Oui.) d’après des rapports que j’ai lus. Et ils s’en moquent ! Alors tu m’as demandé pourquoi ? Je demande aussi pourquoi ! (Oui Maître.) Pas de justice ! Ou la justice est devenue brouillée et la déesse de la justice a eu les yeux bandés ou quelque chose comme ça. Ou ce qu’ils mijotent à l’heure actuelle. (Oui Maître.) Vous savez, si j’étais le président Trump, je me sentirais tellement frustré. Je me sentirais tellement frustré. Et si ce n’était pas pour les autres, si c’était juste pour lui-même, je lui dirais : « Démissionne mon vieux ! Démissionne tout simplement ! » Si c’était moi, vous voyez ? (Oui Maître.)

Même moi, je fais mon travail, comme vous le savez pour le Monde Végan, le Monde en Paix et l’illumination… Et je me sens si frustrée plusieurs fois ! C’est juste que, je tiens compte des autres, (Oui Maître.) plus important. Le bien-être et l’illumination de tous les autres, le bien-être des animaux et toutes les souffrances du monde devraient cesser. Tout cela est plus important que ce que je ressens. (Oui Maître.) C’est très frustrant de vivre dans ce monde. C’est très frustrant, je vous le dis.

Je ne sais pas comment le président Trump a fait cela pendant ces quatre années. (Oui.) Si vous lisez tous les journaux, vous savez que j’ai lu après coup, parfois, ils ont réimprimé ceci et cela et j’ai pensé mon Dieu : comment l’homme peut-il résister à toute cette tempête pendant ces quatre années. Oui ? (Oui.) Et continuer quand même à faire tant de bonnes œuvres pour sa nation et tant de bonnes œuvres pour le monde. Je ne parle pas simplement de bon travail, je veux dire un travail génial. (Oui Maître.) Un travail phénoménal, sauvant des vies, et vraiment, vraiment, formidable pour son pays, pour son peuple.

( Je me demandais toujours comment se fait-il que le gouvernement n’enquête pas sur M. Joe Biden. ) Une chose à la fois. D’accord ? Maintenant pourquoi ? D’accord. Même les membres de son propre parti se sont retournés contre lui. (Oui.) (Oui. Oui, ils l’ont fait.) Certains disent à cause de sa personnalité. (Oh.) Et ils n’aimaient pas sa personnalité. Voilà ce qu’il en est. (Oui. Oh.) ( Oui Maître. Alors pourquoi une personne mandatée par Dieu qui est censée faire la paix aurait-elle une telle personnalité, Maître ? ) Oh, l’intérieur et l’extérieur sont différents. OK ? Mon amour. (Oui Maître.) Oui. Oui. Je dis quelque chose de simple pour que vous compreniez.

Le Bouddha. Je ne dis pas que M. Trump est comparé au Bouddha ou à quoi que ce soit. Je dis simplement le grand Personnage, les grands Êtres comme Bouddha. (Oui Maître.) Il a également grondé Ses moines. Et j’ai lu certains livres, Il a même maudit certaines nonnes parce qu’elles sont sorties, ces nonnes aimaient l’ail. Et elles sont sorties récolter de l’ail, bien sûr avec la permission du propriétaire de ce terrain. Mais elles ont endommagé, abîmé le champ en le faisant d’une certaine manière, parce qu’elles ne savaient pas comment bien le faire. Dès lors, le Bouddha a interdit aux moines de manger de l’ail. Il a dit que quiconque mangerait de l’ail irait en enfer. (Oh.) Selon l’histoire bouddhique. (Oui Maître.) Il y a beaucoup d’histoires bouddhiques que j’ai lues, mais je ne vous les ai pas toujours lues. (Oui Maître.) (Oui.) Je n’ai pas toujours eu le temps. (Oui. Oui.) Et aussi, je pense que l’histoire est tellement hors de propos. (Oui.) Mais au fait maintenant, je vous le dis. Ainsi, le Bouddha ne reste pas toujours assis là à dire : « Oh, tu es bon. Bon garçon. Bonne fille. » Vous savez, comme ça. Oui ? (Oui.) Le Bouddha a également montré une partie de Son tempérament émotionnel (Oui Maître.) quand c’est nécessaire. (Oui.)

Et notre Seigneur Jésus, quand Il est entré dans le temple, puis Il a vu des gens échanger de l’argent, et toutes sortes d’affaires, de mauvaises affaires là-bas. (Oui Maître.) (Oui.) Et Il a utilisé un bâton pour les chasser. (Oui.) (Oui, oui.) Il les a battus. (Oui.) Il a dit : vous ne faites pas ce genre d’affaires dans la maison de mon Père. (Oui.) (Oui Maître.) Et peut-être d’autres incidents pour lesquels Il a également corrigé des gens comme ça. (Oui.) Il a également corrigé les gens de telle ou telle façon. Et c’est peut-être pour ça qu’ils ne L’aimaient pas. Certains d’entre eux se sont également opposés à Lui. Vous savez indépendamment de tout le reste. Oui ? (Oui Maître.) C’est pourquoi pendant le procès, le juge a demandé si oui ou non, parce qu’ils peuvent pardonner à une personne, alors il a demandé à tout le monde si nous devrions ou non gracier Jésus. Ne pas Le crucifier. Ou gracier le criminel. (Oui.) (Oui. Oui) Et ils ont tous voté pour le criminel. Vous voyez ce que je veux dire ? (Oui Maître.) Parce que beaucoup de mauvaise propagande avait déjà parcouru la ville à propos de Jésus-Christ et ces hommes d’affaires, bien sûr, ils sont plus puissants. Vous voyez ? (Oui Maître.) Ils ont une influence et des lobbies plus forts et tout ça. Tout comme aujourd’hui. Oui ? (Oui.) Donc, la personnalité de M. Trump, il est très droit. Oui ? (Oui, il l’est.)

Regarder la suite
Épisode
Liste de lecture
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android