À suivre

Entre Maître et disciples

Qui pourrait réellement être racheté ? Partie 7/11

2020-09-01
Langue:English
Détails
Télécharger Docx
Lire la suite

Je leur demande simplement de se repentir et de changer pour aller dans la direction opposée de l’endroit où ils sont allés, parce qu’ils vont dans la mauvaise direction. C’est tout. Je suis juste comme un guide qui dit : « C’est la mauvaise voie. Allez plutôt par là. » Mais s’ils continuent à suivre cette autre voie, alors ils rencontreront leur destin tragique. Je ne peux rien y faire.

Si par exemple, le patron de ce bureau accepte des pots de vin, d’autres subordonnés sous lui doivent également le soutenir. Sinon gare. Ou ils se regroupent en un seul groupe, et tous ensemble doivent accepter des pots-de-vin, sinon gare. (Oui.) Ainsi, ce monde est encore, à bien des égards, impuissant, et on a de nombreuses pandémies. (Oui, Maître.) Pas seulement le virus. Le virus dans la société, dans le système gouvernemental, dans le système social, est encore plus difficile à guérir que le COVID-19. Mais que faire ? Les humains doivent apprendre. (Oui, Maître.)

Et quoi qu’il en soit, nous devons être patients. Et quoi qu’ils aient fait, ils doivent assumer les conséquences s’ils n’ont pas changé de direction, ne se repentent pas et ne changent pas. (Oui, Maître). J’ai demandé aux gens, il suffit de se repentir et de faire demi-tour. Je ne leur ai même pas demandé d’être mes disciples. Je n’ai même pas demandé leur adresse, leur nom. Je n’ai pas demandé leur argent ou leur influence ou leur position ou leur pouvoir pour m’aider. Rien ! Je leur demande simplement de se repentir et de prendre la direction opposée de celle qu’ils ont prise, parce qu’ils vont dans la mauvaise direction. C’est tout. Je suis comme un guide leur disant : « Cette voie est mauvaise. Allez par-là. » Mais s’ils continuent d’aller dans cette direction, alors ils rencontreront leur fin tragique. Je ne peux rien y faire. (Oui, Maître).

Alors, ne me demandez plus la bénédiction du Maître pour faire que tout soit bien. Rendre certaines choses bonnes, mais pas tout. (Oui, Maître). Et même si je rend cette génération bonne, cela ne signifie pas que la prochaine génération ou celle, d’après, après sera bonne. Comme Jésus S’est peut-être sacrifié pour Son groupe de disciples et certaines des personnes qui étaient liées à eux, mais pas le monde entier. (Oui.) Et puis, pas pour tout le monde après Sa génération. (Oui, Maître). Bien sûr, Son enseignement a permis à certains de rester dans la bonne voie. Mais le point principal est cela – la bienveillance, la compassion. La plupart n’ont pas compris. Et l’aveugle mène l’aveugle, et les deux tombent dans la fosse. Et voilà le résultat. Personne ne peut changer cela. (Oui, Maître). Si l’aveugle mène l’aveugle, alors un jour ils tomberont ensemble, non ? (C’est vrai). Et si quelqu’un qui est près d’eux se trouve avoir pitié d’eux et dit : « Non, non, non. N’y allez pas, n’allez pas tout droit, tournez à gauche. Ou revenez et trouvez un autre moyen. » Et s’ils ne le font pas, alors que pouvons-nous faire ? (Oui, c’est vrai.) C’est bien de nourrir les gens, mais il est préférable de leur apprendre à se nourrir eux-mêmes. (Oui, Maître). C’est plus durable et c’est plus bénéfique pour tout le monde. Ils ne peuvent pas simplement rester assis là, à faire tout ce qui est mauvais pour tous les autres, y compris les animaux, et s’attendre ensuite à ce qu’un Maître vienne et fasse abracadabra, et puis tout va bien. Ce n’est pas bon pour les victimes. Ce n’est pas juste pour les animaux ou pour les victimes (C’est vrai.) de tous ces méfaits. Alors maintenant, vous savez. Alors, les journalistes, je les félicite d’avoir fait ce qui est noble, mais je ne sais pas si cela peut faire une grande différence. Cela peut faire une différence, mais plus tard. Cela pourrait faire la différence plus rapidement, je l’espère. Et j’espère que tous les reporters dans le monde entier vont suivre cet exemple courageux, juste des reporters en Bretagne en France.

Oh ! Je suis si faible que je parle avec ma langue tordue. C’est juste que mon âme n’est pas en contrôle total de mon corps parfois. Vous pouvez voir que je prononce mal beaucoup de mots. Et je ne peux pas le prononcer parfois. (Oui, Maître). Pas que ce mot, beaucoup d’autres. Je le sais dans ma tête, mais ça ne sort pas correctement. Comme souvent, je saisis des choses et elles tombent, tombent de mes mains, même si je sais que je l’ai saisie dans ma main. Parfois, c’est simplement tombé de ma main. Je l’avais déjà en main, cela tombe quand même. Parce que peut-être que je n’ai pas l’énergie nécessaire pour la tenir. Parfois, j’ai si peu d’énergie comme ça. Ou parfois, cela dépend. Je ne suis pas non plus dans le corps. Le contact n’est pas encore bien établi entre le corps et le commandement supérieur de l’âme. (Oui, Maître). Allez-y, vous pouvez vous moquer de mon illétrisme, mais (Non, Maître.) je suis tout. Je suis toute humiliée et remplie d’humilité à tout moment, n’importe où… bref. J’ai beaucoup d’autres choses dont je dois m’occuper, même si c’est inattendu. Toujours un peu de travail en plus pour moi, pas que le travail pour Supreme Master TV. (Oui, Maître). Et pas seulement cette conférence avec vous.

Je suis ravie que nous l’ayons eue. Parce que sans toutes vos questions, peut-être que j’aurais retardé mon message jusqu’à je ne sais pas quand. (Oui.) Le message que j’étais censé dire le 24 juillet déjà. Parce que je suis aussi très paresseuse pour mettre de la poudre matifiante sur mon visage et tout ça, (Oui, on comprend.) et l’arranger un petit peu pour la caméra et tout ça. Et aussi pour vous rassembler. Et je pensais à ce qu’il faut faire à ce sujet, parce que c’est un message court. Ce n’est pas comme une longue conférence alors j’ai pensé que je ne voulais pas vous rassembler juste pour en parler. Et puis j’ai réfléchi : « Oh, peut-être que je ne fais que parler au téléphone sans vidéo. » et je réfléchissais, réfléchissais, et ensuite quatre ou cinq jours étaient déjà passés. Le temps a passé si vite ! Je n’ai réalisé qu’hier qu’il s’était déjà passé 5 jours depuis le jour où j’ai voulu donner le message à nos disciples. (Oui, Maître). Au moins à nos disciples, pas à l’extérieur, les personnes non initiées, parce que je ne sais pas à quel point ils croient même ce que j’ai dit et à quel point ils écoutent même ou encore dans quelle mesure ils font ce que je dis. Donc, au moins pour nos disciples partout dans le monde, pour prendre soin d’eux-mêmes. C’est tout ce que j’espère. (Oui, Maître). Bien sûr, il serait préférable que tout le monde écoute aussi, mais je n’ai pas de grands espoirs, vu la façon dont ça se passe. La mort est déjà aux portes du monde et ils continuent à faire comme d’habitude, mangeant de la viande, et buvant de l’alcool, et disant n’importe quoi, et faisant tout ce qu’il ne faut pas. (Oui, Maître). Des gens meurent en un nombre incalculable. Vous pouvez voir aux informations que tant de trous sont creusés partout (Oui.) et il n’y en a jamais assez en plus, pour les cercueils, les tombes. Comme ça, tout simplement creuser des tombes partout pour qu’ils aient de la place, et les font descendre simplement, c’est tout. Sans cérémonie. Vous voyez ça ? (Oui, Maître). Indignement. Le message que je veux faire sortir dès que possible (Oui, Maître.) afin que les gens prennent soin d’eux. Pour la sécurité et la santé des gens – et la vie. (Oui, Maître). Cela pourrait sauver de nombreuses vies. (Oui, Maître). Parce que si vous répétez, répétez sans cesse, alors peut-être que certains mots finiront par entrer dans les oreilles de certaines personnes. (Oui. Je l’espère). Tout comme la blague que nous avons lue quelque part. Une société de vente, le patron dit à l’employé : « Vous savez, si les gens n’achètent pas, continuez à répéter, répéter, répéter, et ensuite il y aura plus de chance qu’ils achètent. » Alors l’employé a dit : « Oui, monsieur. » Et puis le patron a dit : « OK. Pour quelle raison vous venez dans mon bureau au fait ? » Il a dit : « Une augmentation, une augmentation, une augmentation. » Quelqu’un qui apprend vite, vite, vite. (Oui.)

D’autres questions ? ( Pourquoi est-ce que si les gens qui Vous amènent Vos chiens, s’approchent du Maître, le Maître perdra 14% de pouvoir spirituel et de pouvoir de secours pour Sa mission ? ) Parce que leur niveau est trop bas. Leur énergie est grossière, même s’ils sont déjà allés au quatrième niveau. C’est beaucoup mieux, mais certains ne sont pas à ce niveau. Certains ne sont pas de niveau supérieur, juste le Trois ou Quatre. Ce n’est pas très bon. (Oui, Maître). L’énergie n’est pas assez raffinée pour mon bien-être, surtout quand je suis en retraite. (Oui, Maître). En retraite, on devrait être coupé du monde. Vous ne devez voir personne, ni chien, ni être, rien. (Oui Maître.) Au Tibet, dans l’ancien temps, comme à l’époque de Milarépa, ils faisaient une petite... comme une grotte et ensuite complètement fermée. Vous restez dedans pour toujours. Juste une petite ouverture, afin qu’on puisse vous amener à manger. Et même, la personne qui apportait la nourriture se couvrait les mains, afin que vous ne reconnaissiez pas qui c’est. C’est ce qu’ils faisaient. (Ouah.) Même les mains ne sont pas montrées. Lors de mes premières retraites à Hsihu, je laissais tout tomber. Je disais : « J’y vais seule et pas de chiens, pas d’humains, pas de Supreme Master TV, pas de travail, rien. » Et immédiatement, j’avais une telle paix. Une telle... Oh ! Une telle joie. Un tel contentement. Et c’était la seule fois. Mais plus tard, parce que beaucoup de choses n’étaient pas correctes dans le travail pour Supreme Master TV quand je n’étais pas là, donc après, je ne pouvais pas juste lâcher prise.

Donc, je ne sais pas si je suis vraiment en retraite. J’essaye au mieux, mais ça n’est pas totalement ça. Compris ? (Oui, Maître). Ce n’est pas une retraite normale. C’est juste que peut-être c’est mieux que rien. Je vous l’ai déjà dit que ce n’est pas efficace à 100%. (Oui, Maître). Mais que puis-je faire ? Je suis toute seule. Je dois faire beaucoup de choses. Je m’éparpille trop. Question suivante, si vous êtes déjà satisfaites (Oui Maître.) pour cette question ? (Oui, Maître. Merci). Parce que votre énergie est trop grossière. Votre niveau n’est pas assez élevé. C’est pour cela. C’est pour cela que je perds. Parfois pendant la retraite, en raison de l’urgence, parce que le chien est mort, j’ai vu les chiens parfois, et après cela, c’était immédiatement chaotique. Immédiatement. (Ouah.)

( Donc, en rapport avec cela, si les disciples ne viennent pas près du Maître dans un rayon de 9 mètres, qu’en est-il lorsque le Maître parle avec des disciples au téléphone ? ) Oui. Et qu’en est-il ? Je vais perdre à coup sûr parce que vous allez le diffuser sur Supreme Master Television aussi pour le monde entier, pas seulement vous. Je dois faire des sacrifices. (Oui, Maître. Merci). (Merci, Maître). Que faire d’autre ? Je sais tout cela, mais je le fais. Même les Dieux, les Dieusses et le Maître Ultime m’ont avertie. Je dis : « Je dois le faire ». Même mes chiens me le disent. Même mes chiens, certains d’entre eux ont essayé de vraiment créer des problèmes avec mon système de travail, pour que j’arrête de travailler. Ils l’ont fait exprès, même. J’ai dit : « Ne recommencez pas. Je le fais volontairement, je le dois, parce que personne d’autre ne le fera comme je le fais. » J’ai dit à tous les chiens d’arrêter ça. Donc, ils ont vraiment arrêté. Ils voulaient me protéger. Ils ont dit : « Les humains ne sont pas dignes que Vous Vous sacrifiez jusqu’à ce que Vous soyez sans valeur et sans défense et impuissante comme ça. » J’ai dit : « Ne vous occupez pas de mes affaires. » Donc, maintenant vous savez (Je vois.) toute la vérité. Je dois le faire. Au moins pour vous protéger et pour vos frères et sœurs initiés. (Merci, Maître). Si les autres n’écoutent pas, au moins je vous préviens, vous, mes disciples. Parce que si je ne le dis pas, ils ne le sauront pas. (Oui, Maître). Beaucoup d’entre eux ne regardent même plus la télé, et ils ne connaissent pas les nouvelles. (C’est vrai, oui.) Et ils pourraient être trop négligents. Et ils ont aussi les membres de leur famille qui pensent aussi que c’est bon de les laisser sortir et négligemment, sans protection. (Oui, Maître). Donc, je dois le dire, à mes propres frais. C’est depuis des décennies déjà. De quoi faut-il parler maintenant ? Les Dieux m’ont dit ceci, m’ont dit cela, mais je ne fais pas toujours ce que les Dieux m’ont dit. (Oui, Maître).

Regarder la suite
Liste de lecture
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android