À suivre

Entre Maître et disciples

Qui pourrait réellement être racheté ? Partie 8/11

2020-09-02
Langue:English
Détails
Télécharger Docx
Lire la suite

Ainsi, les humains font le bien ou le mal, ça doit simplement être comme ça. Personne ne peut contrôler leur mental ou faire quoi que ce soit, sauf s’ils se réveillent eux-mêmes. (Oui, Maître.) Désireux de se réveiller. Se réveiller volontairement et comprendre vraiment de quoi il est question,  comme la bienveillance, la compassion, la bonté aimante, et être protecteur des autres êtres, des êtres plus faibles et sans défense, comme les animaux.

( Maître, lors d’une conférence avec des disciples dans l’Ashram de New Land, Maître a dit que Ses chiens avaient beaucoup de secrets à partager. Si c’est permis, pourrions-nous  en savoir plus à ce sujet, SVP ? ) Je ne m’en souviens pas. Je vous en ai déjà parlé, non ? (Oui, Maître.) Bien sûr. Et parfois ils me disent ceci : « Untel n’est pas bon pour Vous, tel autre n’est pas bon pour Vous. » Mais ce sont des choses personnelles. Je ne veux pas en parler. (Compris, Maître.) Ils ont plusieurs secrets à me dire, parce que je ne remarque pas. Comme par exemple, ils m’ont dit : « Telle ou telle personne n’est pas bonne pour Vous, parce qu’il est en quelque sorte… » Oh, je ne sais pas si je peux le dire « attiré physiquement. » Me veut physiquement. « Et il a ce genre de désir de basse énergie. » J’ai dit : « Mais je ne ressens rien. » J’ai dit : « Je ne ressens rien venant de lui. Qu’est-ce que vous racontez ? » Alors, les chiens m’ont dit : « Parce que Votre Valeur, Votre pureté Vous a protégée. » (Oh, je vois.) C’est un exemple. Et ils m’ont dit que cette personne-ci et cette personne-là ne sont pas bonnes pour les chiens, ni pour moi, mais parfois je n’ai pas le choix. (Oui, Maître.) Je n’ai pas assez de monde pour prendre soin de mes chiens. Mais plus tard, j’ai changé. J’ai dit : « Je vais changer quand j’aurai un meilleur choix. » Mais j’ai dû attendre que le karma se dissipe aussi. Je ne peux pas toujours changer quand je le veux. (Oui, Maître.) Je sais aussi beaucoup de choses par moi-même, mais parce que je n’ai pas agi, les chiens me le rappellent. (Oui, Maître.) Ils m’ont protégée plusieurs fois. Une fois, c’était très drôle. Un des chiens, la grosse chienne noire, elle m’a dit : « Cette personne, l’homme, il est amoureux de Vous. » J’ai dit : « Vraiment ? Il est si jeune et beau. Je suis si vieille. Comment serait-il amoureux de moi ? » Elle a dit : « Il l’est. » J’ai dit : « Je ne ressens rien. » Alors, ils ont dit : « C’est bien, mais n’allez pas tomber amoureuse de lui. » J’ai dit : « Quoi ? Impossible ! » J’ai dit : « Que dites-vous là ? » Puis j’ai dit : « OK ». Je l’ai taquinée. J’ai dit : « Et si je tombais amoureuse de lui ? Qu’est-ce que ça a à voir avec quoi que ce soit ou avec toi ? » Alors, elle a dit : « Si Vous tombez amoureuse de lui, la paix sera ruinée. » J’ai dit : « Quelle paix ? La paix mondiale ? » Elle a dit : « Personnelle, Votre paix. » Alors j’ai dit : « Ouah! J’ai peur. Mais au fait, vois-tu de la paix autour de moi dans ma vie privée de toute façon ? » J’ai dit : « Ah, merci. Tu fais plein de commérages, n’est-ce pas ? » Des choses comme ça. Ou telle ou telle personne est jalouse de moi, quelque chose comme ça. Jalouse de moi et n’a pas une bonne intention à l’intérieur, pas respectueuse à l’intérieur. J’ai dit : « Peu importe. C’est leur problème. S’ils me respectent, ils ont un bon mérite et un meilleur progrès spirituel. Si ce n’est pas le cas, c’est leur propre choix. Je ne peux rien y faire. Je ne peux pas leur dire quoi (faire) ». Par exemple. (Oui, Maître.) Et ils me parlent aussi du Monde Végan et des trucs comme ça. Mais comme je vous l’ai dit, si c’est un secret, je ne peux pas le dire.

( Maître, lors d’une précédente conférence, Maître a mentionné qu’Elle pourrait jeter un nouvel anneau de protection autour du monde pour aider pendant cette période difficile sur Terre. Comment fonctionne cet anneau de protection ? Et est-ce que jeter ce nouvel anneau coûterait à Maître beaucoup de pouvoir ? ) Cela permet de protéger la planète, pour qu’elle n’explose pas. (Ouah. Mon dieu.) C’est la deuxième fois. La première fois que je l’ai lancé, c’était pour la paix. Cette seconde fois, c’est pour la protection physique de la planète et pour que les gens, quiconque pouvant encore vivre ici, soient en sécurité. (Merci, Maître.) Pour que les comètes ne frappent pas notre planète, par exemple. (Ouah.) Ou que les éruptions solaires ne brûlent pas notre monde. (Ouah.) Plusieurs choses pourraient arriver. Ou que les tsunamis ne détruisent pas les villes. (Ouah.) (Merci, Maître.) Et bien sûr, ça me coûte un peu. Que croyez-vous ? Des choses gratuites dans ce monde ? (Non, Maître.) Ils disent qu’il n’y a rien de gratuit et c’est ce qu’il en est. (Vous sacrifiez tant pour nous.) C’est comme quand vous me demandez ce qu’il en est lorsque je vous parle ou que vous me diffusez à la télé. (Oui.) Ça me coûte tous les jours pour tout, tout le temps. Chaque jour je dois souffrir pour quelque chose, des revers aussi. Quelque chose, de grand ou petit, cela dépend de cette journée-là. Que faire ? Devrais-je m’asseoir simplement ici et protéger ma vie et ne me soucier de rien d’autre ? ( Merci, Maître, pour tout ce que Vous faites. ) Je vous en prie. Je suis surprise que vous posiez ces questions. De qui étaient ces questions ? Frère ou sœur ? De partout, oui ? (Oui.) Et de vous aussi.

( Maître, maintenant que les démons zélés sont partis, est-ce que la vie de Maître deviendra beaucoup plus facile ? ) Un peu. D’une certaine manière, oui. Je me sens plus légère, comme si mon corps n’avait plus de poids. En quelque sorte. Mais le monde est toujours là. (Oui.) Le monde est aussi une sorte d’esprit zélé. Car peu de gens changent. Ils changent, mais ce n’est pas le monde entier qui change, et ils souffrent encore, et ils luttent encore. Et tant que je vis dans ce monde, et tant que le monde existe encore, je n’ai pas une vie facile. (Oui, Maître.) Mais ça fait des décennies déjà. Ce n’est rien de nouveau. (Oui.) Rien de nouveau.

( Maître, y a-t-il un moyen pour effacer l’énergie persistante de maya et des démons plus vite pour que les humains puissent se réveiller et changer plus vite, et pour que les leaders mondiaux agissent plus bienveillamment et sagement et soient plus aptes à adopter une loi végétalienne ? ) Oh, je le souhaiterais. C’est déjà ancré dans leur être. (Oui, Maître.) C’est déjà dans leur ADN vie après vie, décennies après décennies, éons après éons, siècles après siècles. Peut-être que la prochaine génération sera meilleure, si les humains survivent toujours. ( J’espère que nous nous réveillerons. ) Je l’espère aussi. Ce n’est pas facile. (Oui, Maître.) Vous avez affaire à des gens qui ont la puissance de Dieu en sommeil à l’intérieur, et à l’extérieur, ils agissent comme à l’opposé. (Oui.) Ils ont aussi le libre arbitre, et vous ne pouvez pas toucher à cela. Tout comme en Amérique, ils disent qu’ils ont des droits constitutionnels. Alors, chaque fois, si quelqu’un fait quelque chose de mal, le tribunal doit trancher selon la constitution. Ils ne peuvent pas simplement dire : « Oh, vous avez tort. C’est fini, allez en prison », sans avocat, sans jugement, sans procès, sans jury. (Oui, Maître.) C’est comme ça. Alors, si les humains font bien ou mal, ça doit se passer comme ça. Personne ne peut contrôler leur esprit ou faire quoi que ce soit, sauf s’ils se réveillent eux-mêmes. (Oui, Maître.) S’ils veulent se réveiller. Se réveillent volontairement et comprennent vraiment de quoi il s’agit, par exemple, de bienveillance, de compassion, de gentillesse aimante, et de protection des autres êtres, des êtres plus faibles et sans défense comme les animaux. (Oui, Maître.) Mais ils sont meilleurs déjà. Ils sont meilleurs envers les pauvres. Ils aident les pauvres partout. (Oui.) Ils aident les réfugiés. Ils aident les immigrants. (Oui, Maître.) C’est déjà très bien.

Le COVID-19 a rendu les gens plus doux déjà, bien plus doux. (Oui.) Il y a des dons partout. Même des gens handicapés marchent des kilomètres ou plusieurs pas pour amasser des fonds pour les frais liés à la pandémie. Même des enfants, de cinq, six ans, marchent en étant handicapé pour collecter des fonds. C’est très touchant. (Oui, Maître.) Donc, cela éveille aussi les gens. D’une certaine manière, certaines de leurs bonnes qualités ressortent. (Oui, Maître.) Et avant, personne ne se souciait beaucoup des sans-abris. (Oui.) Et maintenant les gouvernements dépensent même des dizaines de millions, dans différents pays, pour acheter un hôtel ou louer des maisons pour y loger les sans-abris. (Oui.) (Merveilleux. Oui.) Et avant, également à Taiwan (Formose), j’avais demandé à vos frères et sœurs initiés d’accueillir les sans-abris, (Oui, je me souviens.) quiconque voulait entrer avec nous. Alors ça commence à avoir un effet d’entraînement peut-être. (Oh oui, Maître.)

Je suis très heureuse d’une certaine manière, que le gouvernement dépense même des millions pour acheter un hôtel de même seulement 60 chambres, pour permettre aux sans-abris d’y entrer et d’y rester, au lieu de rester dans le froid dans une tente. Même si vous avez une tente, il fait froid dehors. Quand j’étais au Japon, j’avais une cabane en bois. (Oui.) Oh, j’avais tout. C’est simplement que vos frères et vos sœurs me les ont tout enlevés. Même à SMC, tout l’ashram, ils l’ont pris, j’ai dû aller vivre dans une petite remise dans l’arrière-cour. Vous le savez, non ? (Oui.) Et dans ma maison privée, je les ai laissés monter et méditer, et j’ai dû aller vivre dans une grotte à côté. J’ai fait la grotte pour cela. Je savais qu’un jour il me la faudrait. Bref, ensuite j’ai continué à vivre dans cette grotte et je m’y suis habituée. Par exemple. Donc, une fois, j’étais au Japon. J’avais une cabane là-bas. Une cabane en bois dans la forêt, avec un ruisseau à côté. Oh, c’était romantique. J’aimais tellement ça. Et la forêt tout autour de moi. On pouvait marcher des kilomètres dans cette forêt, et se baigner dans toute cette douce, gentille et aimante énergie des arbres. (Oui, Maître.) Mais ensuite, je ne pouvais plus y aller ; ils y méditaient. Si j’y allais, ça voulait dire travailler. Fini la promenade romantique, mais ce serait du travail. Partout où je vais maintenant, ce n’est que du travail.

Et une fois, j’y étais en hiver. En hiver, ils ne sont pas venus pour méditer, à ce moment-là. Alors, j’y suis allée pour y séjourner, je ne sais pas combien de temps. Et il y avait une maison, bien sûr, la cabane en bois. Mais j’ai monté une tente dehors. Je pense qu’il y a peut-être un enregistrement quelque part à ce sujet. Je portais seulement l’équivalent d’un pyjama et à l’extérieur, un gilet. Et j’ai monté une petite tente dehors, une tente pour une personne, dehors dans le jardin. Et il ne faisait que moins 10 degrés. Mais il faisait si froid, si froid. À l’intérieur, il y avait des traces de neige partout, à l’intérieur de ma tente. (Ouah !) L’eau s’était changée en neige dedans. Elle était partout sur les murs de la tente. Et j’avais même une épaisse couverture et tout ça. J’avais un petit radiateur à l’intérieur. Il faisait tout de même très froid.  Alors, je comprends comment les sans-abris se sentent quand ils doivent vivre dans des tentes, même en hiver. (Oui.) Alors, c’est bien que des gouvernements, comme le gouvernement canadien, loue aussi des maisons pour eux maintenant. Et quel pays a dépensé 13 millions de dollars pour les sans-abris ? J’ai oublié ? Lequel était-ce ? ( Je pensais que c’était le Canada. Ou peut-être que je me trompe. ) Oh, est-ce le cas ? C’est sur notre télé. (Oui.) Je n’ai pas beaucoup regardé la télé. Je la laisse allumée jour et nuit. (Oui, Maître.) Mais je ne peux même pas regarder notre TV, car je n’ai pas le temps, premièrement. Deuxièmement, je minimise autant que possible, parce que je dois déjà travailler pour Supreme Master TV. Je dois voir toutes les émissions, au cas où il y aurait des problèmes, comme toujours. Mais, c’est mieux que rien. Vos frères et sœurs et vous-mêmes faites de votre mieux déjà, je sais. Mais parfois vous êtes perturbés, et il y a le karma mondial aussi. Tout va mal en même temps. Ce n’est pas votre faute uniquement. C’est pourquoi je vous pardonne toujours. Et je vais probablement, très probablement, continuer à pardonner. ( Merci, Maître. ) Ai-je le choix ? Je pratique le pardon pour toujours, depuis que j’ai des disciples.

OK. La suivante. ( Maître a dit que lorsque les êtres vont au Cinquième niveau, ils ont toujours 1% d’ego. Qu’en est-il des âmes qui sont élevées à la Terre spirituelle nouvellement créée par Maître ? Reste-t-il encore un peu d’ego ? ) Non, il n’y en a plus. (Ouah. C’est une bonne nouvelle.) Après le Cinquième niveau, il n’y a plus d’ego. Seulement au Cinquième niveau. Il y en a peut-être, mais c’est comme ne pas en avoir. Comme 0,00001%. Par exemple. (Ouah !) Mais à la Nouvelle Terre, non, non. Ceux avec un ego ne peuvent y aller. (Ouah !) Car vous ne pourrez pas passer la Porte. Vous vous changerez en néant. Vous devez laisser tout derrière, tout, en particulier l’ego. Vous deviendrez un tout nouveau-né de l’univers. (Merci, Maître.) Bonne question. Je n’y avais jamais songé. Je ne me serais jamais demandé si oui ou non vous avez un ego là-haut. C’était bien que vous l’ayez demandé.

Regarder la suite
Liste de lecture
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android