Chercher
Français
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • Bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • Čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • Русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • Polski
  • Italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
  • Autres
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • Bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • Čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • Русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • Polski
  • Italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
  • Autres
Titre
Transcription
À suivre
 

Mangez en fonction de votre karma, partie 5/6

2024-06-17
Lecture Language:English
Détails
Télécharger Docx
Lire la suite

Il y avait une personne qui était partie seule à la montagne. Et lorsqu’elle était dans les montagnes, elle n’avait pas besoin de manger. Elle ne ressentait pas la faim, et elle y est restée plusieurs mois, donc un certain temps, et elle était heureuse d’être respirienne. Mais dès qu’elle redescendait en ville, dans son appartement ou sa maison, elle n’y arrivait plus. Elle trouvait cela très difficile. C’est à cause du karma collectif, qui crée une énergie qui vous donne l’impression de vous mélanger et de vous identifier à toutes les personnes qui vous entourent et qui mangent aussi trois ou quatre fois par jour. […]

Tout le monde ne peut pas bien manger en un seul repas. Certaines personnes mangent très peu plusieurs fois par jour, parce qu’elles ne peuvent pas manger beaucoup en une seule fois ; D’autres peuvent se concentrer et manger beaucoup en une seule fois. Alors libre à votre corps et à votre force spirituelle et mentale de suivre un régime d’un seul repas par jour. De plus, comme vous vivez dans le monde, il peut y avoir une immense quantité d’énergie karmique autour de vous, ou bien où que vous alliez dans le monde.

Il y avait une personne qui était partie seule à la montagne. Et lorsqu’elle était dans les montagnes, elle n’avait pas besoin de manger. Elle ne ressentait pas la faim, et elle y est restée plusieurs mois, donc un certain temps, et elle était heureuse d’être respirienne. Mais dès qu’elle redescendait en ville, dans son appartement ou sa maison, elle n’y arrivait plus. Elle trouvait cela très difficile. C’est à cause du karma collectif, qui crée une énergie qui vous donne l’impression de vous mélanger et de vous identifier à toutes les personnes qui vous entourent et qui mangent aussi trois ou quatre fois par jour.

Il y avait une personne qui le faisait vigoureusement en étant au milieu du monde. Elle marchait même dans les rues, alors qu’elle était respirienne et elle surveillait son corps pour voir comment il se comportait ou comment il acceptait le respirianisme avant et pendant cette période. Mais elle a été renversée par une voiture. Ce n’est pas elle qui conduisait, quelqu’un d’autre conduisait et l’a tuée. Vous voyez, elle aurait pu être une lueur d’espoir et une source d’inspiration pour beaucoup d’autres qui auraient pu suivre son chemin. Mais, vous savez, c’est comme ça. Le karma du monde ne semble pas avoir permis que cela se produise. Nous faisons donc tout avec modération ; c’est mieux.

Et si une fois vous me voyez manger un peu après le seul repas, ne réfléchissez pas trop. Je devais probablement le faire. Trop de karma – je dois travailler en fonction de cela, en fonction de la Volonté de Dieu, en fonction du karma que je dois assumer en raison de l’énergie collective du monde. Et vous aussi : si vous mangez un repas par jour et que vous sentez que vous ne pouvez pas le supporter après un certain temps, alors vous savez : peut-être que vous ne pouvez pas supporter le fardeau du karma – votre karma et le karma collectif du monde. Ne pensez pas trop à quoi que ce soit. Soyez toujours dans l’Amour de Dieu, souvenez-vous toujours de Dieu et remerciez tous les Maîtres qui vous élèvent, vous soutiennent et vous protègent. La nourriture, les vêtements et le travail à l’ordinateur ne sont que ce que vous avez maintenant ; ne soyez pas trop stricts avec vous-mêmes ! Vous avez mon amour à jamais !

Et si vous avez faim, mangez. Si vous êtes fatigué, dormez. Et faites ce que vous pouvez – le meilleur pour le monde à travers Supreme Master Television. d’accord ? Vous aurez alors une vie plus détendue, alors que vous travaillez parfois très hâtivement, très intensément selon notre emploi du temps. Parfois, nous n’avons pas d’horaire normal ; nous devons faire ce que nous avons à faire. Ne vous inquiétez pas. Ne vous sentez pas mal si vous mangez plus d’une fois par jour. Ce n’est pas grave. Ou si vous pouvez manger une fois par jour et vous préparer un jus l’après-midi avec des légumes, des fruits et tout le reste, c’est déjà très, très nutritif et facile à digérer, et aussi rassasiant pour vous, ce qui vous fait moins souffrir de la faim. D’accord ? Vous devez aussi agir selon votre volonté, votre karma. Vous ne pouvez pas trop forcer.

Et aussi, beaucoup de gens pratiquent spirituellement de toutes sortes de façons et ils sont fiers d’eux-mêmes ou pensent que c’est efficace, mais ce n’est pas le cas. Dans certains pays, ils pratiquent toutes sortes de choses spirituelles étranges, comme vénérer les rats-personnes, ou vouloir être un rat-, vouloir se réincarner en tant que rat-personne ou adorer les serpents-personnes, même officiellement et ouvertement et en être fiers, et même des milliers de personnes suivent cela. Comme je vous l’ai déjà dit, et vous le savez, j’aime beaucoup les animaux-personnes, et tous les animaux-personnes peuvent vous être utiles d’une manière ou d’une autre, ou à un moment ou à un autre. Même les serpents-personnes. Ils peuvent vous aider dans un sens à réaliser vos souhaits, ou vous aider à vous sortir de certains accidents, et à vous protéger d’une certaine façon, tout ce qu’ils peuvent faire en leur pouvoir.

Mais les animaux ne sont pas Dieu. N’essayez donc pas d’adorer un animal-personne à la place de Dieu. Nous pouvons les aimer, les remercier, les apprécier s’ils nous aident d’une manière ou d’une autre, si vous le savez. Même si vous ne le savez pas, aimez vos animaux-personnes de compagnie. Aimez tout animal-personne que vous pouvez voir ou aider. Mais autrement, ne les adorez pas comme Dieu.

Adorez Dieu seul, adorez le Maître. Obéissez au Maître que vous suivez parce qu’Il/Elle peut vous bénir et vous aider par tous les moyens. Parce qu’Il/Elle peut se connecter à l’Univers tout entier. S’Il/Elle est un véritable Maître et le plus puissant, alors vous avez la meilleure chance qui soit parmi de nombreux éons, dans de nombreux univers. Vous devez le sentir à travers votre pratique, à travers vos expériences intérieures Célestes, si ce Maître est digne ou non d’être suivi. Et puis, le simple fait d’avoir ce Maître est suffisant. Vous n’avez besoin de plus. Même Dieu vous aimerait, si vous aimez ce Maître et si vous obéissez aux instructions du Maître. Dieu vous aimerait aussi.

C’est tout ce que Dieu veut : que vous suiviez l’enseignement du Maître, parce qu’il vient directement de Dieu – si ce Maître est un avec Dieu, en fait, comme le Seigneur Jésus-Christ, le Bouddha, de nombreux Gourous, comme le Seigneur Mahavira, Guru Nanak Dev Ji, etc. Il y a tant de Maîtres ; Je pourrais passer toute ma vie à réciter tous leurs Noms. Cela ne suffirait jamais.

Donc maintenant vous savez : ce n’est pas parce que je n’ai mangé qu’une fois par jour ou que je mange des aliments sans douleur que je défends ce mode de vie. Non. S’il vous plaît, vivez bien. Lorsque vous êtes en retraite, il est difficile d’obtenir toute la nourriture que vous voulez. Et vous ne voulez pas être dérangé si des gens viennent toujours vous apporter de la nourriture. Alors vous mangez simplement ce que vous pouvez vous permettre, ce que votre temps vous permet, et selon la position, la condition de votre retraite, et la situation et le lieu de votre retraite.

Parfois, c’est très inaccessible ; les gens ne peuvent pas vous apporter facilement de la nourriture. C’est pourquoi de nombreux Maîtres, Saints et Sages du passé mangeaient très simplement – des aliments abordables et durables, de sorte qu’Ils n’avaient pas besoin de déranger Leurs disciples pour qu’ils Leur apportent souvent à manger. Même s’ils (les disciples) étaient tout à fait disposés à le faire, la plupart des Maîtres d’autrefois, les Saints et des Sages, voulaient être dans la quiétude, seuls, pour être avec Dieu, pour renforcer Leur pouvoir, Leur énergie afin qu’Ils puissent aussi bénir le monde conformément à la Volonté et à la Grâce de Dieu.

Il ne faut donc pas s’enfoncer dans l’ascétisme et croire que c’est la voie de la libération. Ce n’est pas le cas. Même ceux qui font la charité et font le bien, que ce soit pour les humains ou les animaux-personnes – ces personnes sont nobles, elles sont élevées, mais ce n’est pas la méthode pour la libération ou pour atteindre la haute réalisation telle que la Bouddhéité.

Faire la charité, aider autrui, faire de bonnes actions, sont des choses que nous devrions faire, et cela réduira une partie de notre karma, bien sûr. Mais ce n’est pas comme la Méthode Quan Yin qui vous conduit à la libération totale en une seule vie. Souvenez-vous de cela. Mais vous devriez toujours faire de bonnes actions de toute façon. Je le fais aussi. Pas parce que j’ai besoin de mérites, de louanges ou de récompenses, mais parce que nous vivons ici ensemble. Si quelqu’un est dans le besoin, ou si des humains ou des animaux- personnes sont dans le besoin, ou si n’importe quel être est dans le besoin, nous devons les aider. C’est une chose normale à faire. Ce n’est pas parce que nous avons besoin de mérite ou que nous voulons une récompense. Mieux vaut éviter. Quoi que vous fassiez, donnez tout le crédit à Dieu, aux Cieux, aux Bouddhas.

Vous voyez, si nous faisons juste de bonnes actions, alors nous sommes bons, nous sommes nobles et gentils. Mais même selon le Bouddha, c’est seulement pour les Cieux et le mérite mondain. Parce que les Cieux ont de nombreuses catégories, de nombreux niveaux. Vous pouvez gagner les Cieux entre les Trois mondes, les Trois mondes destructibles. Vous pouvez gagner ces Cieux, ces trois mondes célestes destructibles, ou être sur Terre. Par exemple, si vous êtes une très bonne personne – charitable, généreuse et gentille – alors vous pouvez aller dans ces Cieux à l’intérieur de ces Trois Mondes, et/ou revenir plus tard sous forme humaine dans une famille riche, ayant du succès, des privilèges, les honneurs et tout cela, après avoir passé un certain temps dans les Cieux, mais pas dans les Cieux Supérieurs.

Les Cieux supérieurs sont ceux du Quatrième Niveau, et plus haut, plus haut jusqu’à, bien sûr, la Terre de Tim Qo Tu, et même au-delà. Mais au-delà, ce n’est pas nécessaire. Pas besoin d’aller trop loin. Trop loin, il n’y a pas grand-chose à quoi nous puissions nous identifier ou que nous puissions vraiment comprendre ou apprécier. En fait, ce n’est pas nécessaire. Tout comme après la faculté, après l’université, c’est suffisant. Vous n’avez pas besoin d’une autre école après l’université, mais vous pouvez élargir vos connaissances après l’université parce que vous saurez comment faire. Vous saurez mieux.

Photo Caption: Nourrissez avec l’Amour de Dieu, la Nature le fait !

Télécharger la photo   

Regarder la suite
Toutes les parties  (5/6)
1
2024-06-13
3348 Vues
2
2024-06-14
2686 Vues
3
2024-06-15
2414 Vues
4
2024-06-16
2165 Vues
5
2024-06-17
2333 Vues
6
2024-06-18
2081 Vues
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Prompt
OK
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android