À suivre

Entre Maître et disciples

Les expériences spirituelles renforcent notre foi, partie 5/5

2020-07-12
Langue:English ,Mandarin Chinese

Épisode

Détails
Télécharger Docx
Lire la suite

Mais si nous buvons trop, prenons des drogues, des cigarettes, ce pouvoir psychique sera complètement détruit ; vous ne pouvez pas le récupérer. Et la vie suivante, vous revenez, vous ne l’aurez même plus.

Je pense – la dernière fois je pensais aussi comme ça – ne faisons plus Noël et puis je ne sais pas, les gens aiment ça. On a un sentiment spécial comme Noël avec un peu de belles lumières et de la bonne nourriture. Que faire ? Je ne sais pas ce qui serait le mieux. Certaines personnes sont malades, et je ne me sens pas bien. Je ne me sens pas bien quand ils sont malades. Et aussi, parce qu'il fait froid, ils ne font pas la circulation de l'air. Il fait froid, donc ils n'ouvrent pas les portes et tout ça aussi. Nous ne pouvons pas tout avoir, que faire ? Alors vous pouvez aller en Inde, trouver un grand maître, avoir un grand temple. Ou allez dans des temples bouddhistes, ils ont de grands temples. (Non.) Ou d’autres grandes églises chrétiennes partout. (Non.) Allez-y et méditez. Pourquoi venez-vous ici ? Je ne peux pas tout me permettre.

Je pourrais, mais je n’aime pas emprunter de l’argent. Je n’aime pas investir, pour gagner plus d’argent. Je gagne juste mon argent lentement et par nos propres efforts. Vous pourriez aussi investir et avoir beaucoup plus d’argent, mais je n'aime pas ça, parce que parfois l’argent qui entre n'est pas propre. Pas propre venant de la banque. Ils ne peuvent pas toujours vérifier d’où vient l’argent. C'est pourquoi je n’ai pas investi pour avoir plus d’argent. J’aurais pu le faire, mais je ne veux pas. Si votre Maître ne veut pas d’argent, que veut-Elle d'autre dans ce monde ? Je ne sais pas. Elle ne veut pas de mari, ne veut pas d'enfants, ne veut pas d'argent. Que veut-Elle ? Quelque chose ne va pas au sens mondain du terme. Nous pourrions investir de l'argent. Je sais tout cela. Je ne l’ai tout simplement pas fait, et je ne le ferai toujours pas. Alors, nous le supportons. Ou vous allez trouver de grands temples, de grandes églises vides, vous asseoir là-bas et méditer, faites des retraites tout seul, ne venez pas me déranger. Je dois m’inquiéter de beaucoup de choses. Ou, vous vivez plus longtemps, vous me survivrez, et puis, après ma mort, ils construiront un grand temple en un rien de temps. En un rien de temps, pas de souci.

Le sikhisme, par exemple, Guru Nanak Ji, quand Il était vivant, Il marchait pieds nus dans la forêt. Il ne sortait même pas pour l'aumône ; Il mangeait des baies et autre en route. Et maintenant, Il a un temple d'or, Amritsar. Attendez pour voir. Vous me survivez tout simplement, et puis vous aurez un temple en or, peut-être. Ou il pourrait être modernisé en un temple de diamants, qui sait ? Quand le Bouddha était vivant, Il n'avait qu'un seul endroit ou deux endroits que les disciples Lui ont offert. Et maintenant, Il a des temples partout, quand Il n'en a pas besoin. Jésus, quand Il était vivant, Il n'avait que des vêtements simples, et Il marchait pieds nus, Il n'avait nulle part où se cacher, même nulle part où se reposer. Et maintenant, regardez : des églises partout. Plus grandes que vous ne l’imaginez. Certaines des églises ont pris plus de 100 ans pour être construites, et elles subsistent encore. Donc, si vous vous plaignez, alors vous n’avez qu’à vivre plus longtemps, vivez plus longtemps que votre Maître, alors vous aurez : temples, églises, ou peu importe ce que vous aurez. C'est certain, sûr. Et ils vous adoreront parce que vous êtes des disciples senior.

Je suis vraiment désolée. Mais je n'ai pas envie de gagner plus d'argent et de construire des maisons. Vous n’avez qu’à le supporter. Ou nous devons faire une retraite dans un climat plus chaud. C’est une saison froide et ils ont la grippe en cette saison. J'aime vraiment avoir une retraite avec vous. On a l’impression d’être plus proches ensemble. Même si nous sommes toujours proche dans le cœur et l'esprit. Mais d'une certaine manière quand vous venez ici, je vous vois et vous êtes heureux, ce qui me rend très heureuse aussi. Même si je travaille plus dur et tous les autres travaillent aussi plus dur, mais... les Taïwanais (Formosans) de la cuisine, préférez-vous ne pas avoir de retraite parce que vous devez travailler dur et monter la garde et tout ça ? Quelqu'un n'aime pas la retraite, levez la main. Non ? On n’en n'a pas ? OK, vous avez gagnés. Que puis-je faire ? Je suis seule. Comment gagnerai-je contre vous ? Je suis vraiment la minoritaire de toutes les minorités. Je perds toujours. J'ai même perdu contre mes chiens. Ils sont aussi majoritaires. Je suis toujours minoritaire. Mes chiens gagnent toujours.

Un de mes chiens est censé perdre du poids, un peu. Mais à chaque fois qu'il me voit, il peut toujours soutirer plus de moi. Plus de nourriture, plus d'os végétal, plus d'amour, plus de quelque chose, jusqu'à ce qu'il aille se coucher. Alors, je n'ai plus à voir ses yeux, alors je suis libre. Les chiens, ils peuvent entrer dans votre cœur et votre tête. Ils savent ce qui est nécessaire pour obtenir ce qu'ils veulent. Mais ils sont aussi très conciliants. Ils me disent toujours : « Ne Vous inquiétez pas, c'est bon. » Si je ne les vois pas, ce n’est pas trop mal. Si je les vois, je les aime plus. Je ne sais pas pourquoi. S’ils sont loin, pas loin, mais je veux dire dans le même voisinage, juste d’autres quartiers. Si je ne les vois pas, alors loin des yeux, loin du cœur. Ils ne me manquent pas vraiment à ce point. Mais je suis triste pour eux, parfois, comme pendant la retraite je ne peux que les voir de temps en temps, et un petit groupe à la fois. Et puis si je les vois, alors je ne peux pas m’en empêcher, je les aime tellement. Et si je ne les vois pas, c'est bon. C'est drôle.

Alors, ça va. Je vous parlerai aussi des légumes, maintenant que je m’en souviens, alors je n'aurai pas besoin d’attendre jusqu’à demain parce que vous pourriez me harceler toute la nuit. Je vous ai dit qu’on doit être reconnaissant pour tout ce qu’on mange. Même les dieux des arbres, les dieux des plantes, les dieux des légumes. Ils ont des dieux. Ils ont l'esprit qui les garde, qui s'assure qu'ils poussent bien, qui prête l'énergie, afin qu'ils puissent survivre dans des conditions météo différentes, et peut-être pénurie d'eau ou de nourriture. Mais bien sûr, ils ont besoin d'aliments. Mais sans l'esprit, leur esprit gardien, ils ne se développeront pas. Ils ne pousseront pas aussi bien, ou pas du tout.

Parmi vous, parmi ceux qui travaillent près de moi, comme par exemple les gardes ici, les gardes, ils ne sont pas que des gardes physiquement. Ils ont aussi leur propre travail dans le monde des esprits. Je ne les ai pas tous vérifiés, mais je sais que certains d'entre eux sont l'esprit gardien de la pastèque, l'esprit de la pastèque. Et nous avons un dieu de l’ananas, même le dieu esprit de l’alfalfa. Oui ! Je ne plaisante pas. Juste parce qu'une fois j'ai eu quelque chose à faire avec eux, alors j'ai juste vérifié ce qu'ils peuvent faire d'autre, et alors j'ai découvert que ce sont aussi des sortes de dieux, comme la pastèque ou... La pastèque a de nombreux genres même. L’un des gardiens est un dieu de ces pastèques rouges, mais pas les jaunes. (Oh !) Donc, par conséquent, quand il est là, je mange seulement la pastèque jaune. Je ne mange pas de luzerne.

Une de mes assistantes pour s'occuper des chiens, elle est partie. Mais elle est un esprit gardien de l’ananas. (Oh !) La cuisine a eu vent que je ne mange pas d’ananas, donc ils ne m'ont jamais donné d’ananas pendant très, très longtemps. Et hier ou la veille, je dînais avec les Aulaciens (Vietnamiens) ou les citoyens des autres pays, et ils ne m'ont pas donné le genre de boissons aux fruits frais. J'ai dit : « Pourquoi je n'ai pas ça ? » Ils m'ont dit : « Maître, nous avons appris que Vous ne pouvez pas avoir d'ananas, donc nous n’en donnons pas ». J'ai dit : « Oh non, avant. Maintenant, je peux. » Et puis je n'ai pas vu d’alfalfa depuis très, très longtemps maintenant. Je pourrais en avoir maintenant. C'est un moment différent. J'ai oublié de leur dire.

Et parfois, il y a les esprits des pommes, par exemple. Vous connaissez l’histoire de la pomme qui a fait dormir la princesse pendant cent ans ? (Oui.) Il y a des pommes qui ont ce genre d'effet sédatif. Mais pas assez pour vous endormir. Peut-être que cette sorcière a fait toute la concentration de la quantité de sédatifs de nombreuses pommes dans un pot et l’a donné à boire à la princesse. Ou elle l’a inséré dans cette pomme ou quelque chose comme ça. Oui, certaines sorcières peuvent faire ce genre de choses. J'ai lu une histoire quelque part qu’un des magiciens n'a pas besoin de couper le pamplemousse pour le manger comme nous faisons. Il aspire juste l'essence jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus, et puis le pamplemousse devient plat, sec ; il ne reste rien. Alors peut-être que cette sorcière qui a endormi la princesse pendant cent ans pour sa propre vengeance, sa méchanceté personnelle, elle a probablement condensé toute l’essence des pommes dans une pomme pour la lui donner. Tout comme elle utilisait un certain pouvoir magique, tout ce pouvoir malfaisant.

Le pouvoir lui-même n’est rien de méchant, juste la personne qui l'utilise, ou pour des fins différentes. Parce que parfois le médecin doit utiliser des médicaments toxiques pour vous soigner, mais en dose contrôlée, différente de quand vous prenez tout et puis vous mourrez. Comme les gens de nos jours, parfois, les médecins utilisent la morphine pour soulager votre douleur, pour vous endormir ; quelque chose comme ça. Mais si vous en prenez tous les jours ou à forte dose, alors vous deviendrez dépendant. Et alors vous aurez des problèmes physiquement, mentalement, émotionnellement, psychiquement, psychologiquement, etc. Boire, fumer, se droguer, ça endommage votre pouvoir psychique, que nous avons déjà trop perdu. Mais au moins nous avons encore de l'intuition. Ça fait partie du pouvoir psychique. Mais si nous buvons trop, prenons des drogues, des cigarettes, ce pouvoir psychique sera complètement détruit ; vous ne pouvez pas le récupérer. Et la vie suivante, vous revenez, vous ne l’aurez même plus. Pas comme, OK, vous régénérez, c'est une nouvelle renaissance, puis vous régénérerez tout ce que vous avez perdu en pouvoir psychique. Non. C'est un problème. Donc, beaucoup de gens ne le savent pas. C'est pourquoi, quand les gens boivent, ils deviennent comme dans une torpeur ou quelque chose, ou la drogue, ils ne savent plus rien, et ils ont des hallucinations et tout ça. C'est mauvais pour eux. Et puis ils deviennent dépendants, et ensuite ils ne peuvent même pas s'échapper.

Bon, prenez soin de vous, pour ne pas tousser. Faites attention. Demandez peut-être des masques ou quelque chose qui vous tient chaud. Le masque garde aussi l’air chaud quand vous inspirez et expirez. Ça aide quand il fait froid. Mais ces jours-ci, il faisait bon, et puis nous avons dit : « Oh, le temps est si agréable, et c’est comme l'été. » Et puis il s’est mis à faire froid. Je pense qu'ils m'ont entendu. Arrêtez ! Arrêtez de faire pleuvoir et tout ça jusqu'à ce qu’à la fin de la retraite. Je ne sais pas s'ils m'écoutent. Je vous aime tous, vraiment. (Nous Vous aimons.) Vraiment, vraiment, je vous aime avec l'amour humain aussi, le cœur humain aussi, et pas seulement l'amour spirituel. Je vous aime tellement, comme si vous étiez membres de ma famille. Même si nous disons que vous êtes des membres de ma famille, Je vous aime comme ça, vraiment comme ça. Comme si vous étiez de ma famille, que je ne pourrais pas en avoir assez de vous, quelque chose comme ça. Et bien sûr, l'amour spirituel dure plus longtemps. Ce genre d'amour, l’amour humain je l'ai aussi, mais ça ne durera pas longtemps. Il ne dure qu'aussi longtemps que le corps dure. Mais l'amour spirituel dure plus longtemps et plus sûr, sûr, garanti. (Maître, merci).

Merci d'être venus. Merci pour votre amour que je ressens beaucoup, beaucoup. Je me sens toujours à l'aise avec vous, les Européens. Je ne ressemble pas aux Européens pourtant, mais je me sens bien avec vous. Je ne sais pas pourquoi. Je pense que vous êtes des personnes faciles, pas compliquées. Et vous ne dites pas ce que vous ne voulez pas dire. Vous dites toujours ce que vous voulez dire. J'aime ce genre de mentalité directe. Et aussi, très, très simple, honnête. C'est ce que j'aime. C'est peut-être pour ça. Vous ne portez pas de complications en vous, la majorité des Européens. Merci. (Merci, Maître.) Je vous aime. (Merci.) Amitabha. Les camarades se portent bien ? Oui. Dormez bien ! (Oui.) Ma voiture est là. (Oui, Maître.) Merveilleux, très bien. Je dois retourner travailler maintenant ; beaucoup de travail. Allons travailler encore maintenant. Merci à vous. Merci, merci, Merci. Merci beaucoup.

Regarder la suite
Épisode
Liste de lecture
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android