Chercher
Français
Titre
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • polski
  • italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
  • Others
  • English
  • 正體中文
  • 简体中文
  • Deutsch
  • Español
  • Français
  • Magyar
  • 日本語
  • 한국어
  • Монгол хэл
  • Âu Lạc
  • български
  • bahasa Melayu
  • فارسی
  • Português
  • Română
  • Bahasa Indonesia
  • ไทย
  • العربية
  • čeština
  • ਪੰਜਾਬੀ
  • русский
  • తెలుగు లిపి
  • हिन्दी
  • polski
  • italiano
  • Wikang Tagalog
  • Українська Мова
  • Others
Titre
Transcription
À suivre
 

Soyez autosuffisant en cas d’urgence, partie 1/2

2023-01-18
Langue:English
Détails
Télécharger Docx
Lire la suite
Les catastrophes étant de plus en plus fréquentes en raison du changement climatique et de l’instabilité croissante dans le monde, il est essentiel d’être préparé aux crises, d’être auto-suffisant et indépendant en cas de situation d’urgence. Aujourd’hui, nous vous donnerons quelques conseils sur la façon de vous préparer en ces temps incertains. En cas d’urgence, il est crucial d’avoir sous la main certains articles essentiels tels que de la nourriture, de l’eau, un éclairage, du carburant, une radio solaire et ou à manivelle pour les informations, etc., et il est relativement peu coûteux d’avoir un approvisionnement adéquat. Dans la 1e partie de cette série, nous parlerons de l’eau et de la nourriture.

La ressource la plus cruciale pour les humains est l’eau potable. Le corps humain est composé d’environ 60% d’eau, et certains de nos organes vitaux comme le cœur et le cerveau, sont composés à 73% d’eau. Les êtres humains peuvent tenir de trois à sept jours sans boire d’eau, ce qui est très court.

Il est facile de stoker de l’eau douce en cas d’urgence. Les femmes ont besoin d’environ 2,7 litres et les hommes de 3,8 litres par jour pour un fonctionnement optimal, mais le corps humain peut survivre avec environ 1 litre d’eau par jour. La plupart des conseils de survie suggèrent de stoker 3,8 litres d’eau par personne et par jour au cas où plus d’eau serait nécessaire pour se laver, nettoyer, soigner les plaies etc. L’eau ne se périme pas, mais avec le temps, les bouteilles en plastique laissent le plastique s’infiltrer dans l’eau. La durée de conservation d’une carafe d’eau de 18,9 litres est d’environ deux ans. Si vous remarquez que l’eau jaunit, cela peut indiquer la prolifération d’algues ou de bactéries, ce qui la rend impropre à la consommation.

Pour une solution à plus long terme, de nombreuses options de filtrage de l’eau sont disponibles. Consultez les magasins en ligne ou vos magasins locaux pour trouver de grands systèmes de filtration d’eau. Différents types de pailles à filtration personnelle vous permettent de boire de l’eau propre et filtrée directement d’une source d’eau douce, comme un étang ou un lac. Les comprimés désinfectants constituent une autre option peu coûteuse ; ils utilisent du chlore ou de l’iode pour éliminer les produits chimiques, les bactéries, les virus et les parasites de l’eau douce non filtrée. Ces comprimés désinfectent généralement l’eau en 30 minutes.

Si aucune de ces options n’est facilement disponible, vous pouvez bouillir l’eau pendant une minute ou, si vous vous trouvez à une altitude supérieure à 1980 m, faites la bouillir pendant trois minutes. Cette méthode permet d’éliminer la plupart des toxines, comme le plomb et le cadmium. Utiliser un filtre à café pour y faire passer l’eau avant de la faire bouillir peut aussi aider à éliminer certains contaminants plus larges.

En dernier recours, vous pouvez créer votre propre source naturelle en utilisant deux seaux, du sable, de la terre, des pierres et de l’eau. Faites des petits trous de drainage dans l’un des seaux, puis remplissez-le d’une couche inférieure de sable, d’une couche intermédiaire de terre, et d’une couche supérieure de pierres. Une fois que le seau est plein, accrochez-le à un arbre. Placez l’autre seau sur le sol en dessous, de sorte que l’eau que vous versez dans le seau supérieur sera filtrée avant d’aller dans le seau inférieur. Cette option n’élimine pas toutes les toxines, mais elle est meilleure que de boire directement à partir d’une source d’eau douce.

La Croix-Rouge américaine suggère de conserver une réserve d’eau de deux semaines chez soi, au cas où il faudrait se réfugier à la maison et une réserve de trois jours à emporter avec soi si l’on devait évacuer.

Maintenant que vous savez comment rester hydraté, assurons-nous que votre garde-manger est bien rempli d’aliments essentiels non périssables de longue durée. Conserver de la nourriture en cas d’urgence est simple et rentable. S’ils sont bien stockés, de nombreux aliments du quotidien peuvent durer des années voire des décennies sur nos étagères.

Commençons par les produits secs. Le riz blanc est un aliment bon marché et dense en calories, puisqu’une tasse de riz non cuit contient 716 calories. Le riz blanc non cuit peut se garder pendant 25 à 30 ans s’il est stocké dans un récipient exempt d’oxygène. Le riz complet est peut-être plus sain mais sa durée de conservation n’est que de six mois. Autre aliment de base : les haricots secs. Les haricots sont connus pour être riches en protéines et en fibres, et pour leur capacité à rester frais pendant dix ans ou plus lorsqu’ils sont correctement stockés. Les pâtes, l’avoine et le blé sont d’autres produits secs connus pour leur très longue durée de conservation, chacun pouvant durer au moins dix ans s’il est correctement stocké.

Les fruits, légumes et haricots en conserve sont des éléments « stables » qui peuvent durer cinq ans ou plus si les boîtes sont conservées en bon état. Ne mangez jamais d’aliments en conserve si la boîte est rouillée car la rouille peut s’infiltrer dans l’aliment. De plus, des bactéries nocives peuvent pénétrer dans l’aliment si la boîte est bosselée, perforée, fuit ou est bombée. Si vous ouvrez une boîte et remarquez une mauvaise odeur, un liquide laiteux autour des légumes, ou si du liquide jaillit de la boîte, évitez de goûter l’aliment et jetez-le immédiatement.

D’autres aliments connus pour durer des décennies sont le sel, la fécule de maïs, le vinaigre, le bicarbonate de soude, le sirop d’érable, les herbes et épices séchées et l’huile de coco. Le beurre de cacahuète est connu pour durer de trois à cinq ans, et le beurre de cacahuète en poudre peut durer jusqu’à 15 ans. La sauce de soja peut durer 2 à 3 ans si elle a été ouverte, et pratiquement éternellement si elle a été scellée ! Le café soluble peut durer 10 ans dans une boîte non ouverte. Vous pouvez aussi faire des recherches sur Internet pour trouver des barres et des rations alimentaires d’urgence véganes qui ont une durée de conservation très longue, allant de 5 à 25 ans.

Voyons maintenant comment conserver ces aliments pour prolonger leur fraîcheur. La clé pour faire durer les aliments non périssables, qu’ils soient secs ou en conserve, est de les garder dans un environnement frais, sombre et sec.

Conservez les aliments secs en les versant dans des sacs Mylar. Lorsque les sacs sont pleins, ajoutez-y des absorbeurs d’oxygène. Chaque type d’aliment a besoin d’une quantité différente d’absorbeurs d’oxygène pour conserver sa fraîcheur, alors faites des recherches en ligne pour découvrir combien il faudra d’absorbeurs d’oxygène pour le type d’aliment que vous souhaitez conserver. La meilleure façon de sceller les sacs Mylar est d’utiliser un fer à repasser ou un lisseur à cheveux. Enfin, placez les sacs scellés dans un seau ou un récipient, en le fermant avec un couvercle. Placez le récipient dans un endroit frais, surélevé à quelques centimètres du sol pour favoriser la circulation de l’air. Veillez à étiqueter chaque sac en décrivant le type d’aliment et la date de conservation avant de le fermer.

Une autre option simple et peu coûteuse consiste à placer les produits secs dans des bocaux en verre. Le verre crée une barrière contre l’oxygène et l’humidité, ce qui permet de conserver les aliments à l’intérieur pendant une longue période. Cependant, les bocaux en verre ont des inconvénients : ils se cassent facilement et ne contiennent pas autant d’aliments que les sacs Mylar.

Savez-vous que de nombreuses mauvaises herbes sont comestibles et sont plus nutritives que les légumes ? La mauvaise herbe comestible la plus commune est le pissenlit. On le trouve sur tous les continents sauf en Antarctique. Le pissenlit est riche en vitamines et en minéraux, peut-être même plus que les épinards ou le chou frisé. Toutes les parties du pissenlit peuvent être consommées, y compris la fleur, la tige et la racine. Le chénopode est aussi une autre mauvaise herbe commune qui a été cultivée dans de nombreuses régions du monde en tant que culture agricole, en raison de sa teneur incroyablement élevée en nutriments. D’autres mauvaises herbes comestibles sont le trèfle commun, l’amarante verte, le mouron des oiseaux, les orties et la moutarde sauvage.

Alors que nous nous préparons à la période incertaine qui nous attend, la meilleure chose que nous puissions faire est d’apprendre à être aussi indépendants que possible. En apprenant à cultiver notre propre nourriture, nous aurons toujours de quoi nous nourrir, quelles que soient les pénuries. Les fruits et les légumes peuvent être cultivés à l’extérieur ou à l’intérieur et s’adapter à tout style de vie, que ce soit dans une maison, un appartement ou un camping-car.

Notre Bien-aimée Maître Suprême Ching Hai (végane) a partagé ces sages paroles avec les téléspectateurs du monde entier lors d’une conférence avec les membres de l’équipe de Supreme Master TV (tous végans) en juillet 2020.

« Autonomie autant que possible ». (Oui.) Même si vous avez un balcon, vous pouvez planter des choses à manger. Si vous avez de la terre, plantez des cultures, plantez des légumes, plantez des arbres fruitiers. Soyez aussi autonome que possible. Quiconque. Toute personne qui écoute, et les disciples, bien sûr. Plantez des aliments biologiques autant que vous le pouvez. Auto-suffisance autant que possible. (Oui. Merci, Maître).
Regarder la suite
Épisode  1 / 2
1
2023-01-18
11947 Vues
2
2023-01-26
7018 Vues
Regarder la suite
Vivre mieux  1 / 29
1
2023-01-18
11947 Vues
24
2019-09-25
3397 Vues
25
2019-08-14
4448 Vues
26
2019-04-06
5256 Vues
27
2018-04-18
4262 Vues
Partager
Partager avec
Intégré
Démarrer à
Télécharger
Mobile
Mobile
iPhone
Android
Regarder dans le navigateur mobile
GO
GO
Prompt
OK
Appli
Scannez le code QR
ou choisissez le bon système à télécharger.
iPhone
Android